COMMENT BOOSTER VOTRE SEO

Optimiser son référencement naturel SEO (Search Engine Optimization) est depuis longtemps un des enjeux clés pour les startups, désormais cette problématique touche plus largement toutes les entreprises. Avec plus de 70% du parcours d’achat réalisé en ligne les clients des PME-PMI ont depuis plusieurs années délaissés les salons les foires et salons professionnels et sont maintenant sur Internet.

Hors à l’ère du tout numérique tous les jours des centaines de nouveaux sites Web voient les jours et la plus part cherchent comment référencer pour être visible sur la toile et vont donc se focaliser sur le SEO. Et comme le référencement payant SEA (le coût-par-clic sur Google Adwords) est en continuelle augmentation, le métier de référenceur a donc le vent en poupe !

Nous n’allons pas ici vous inonder de jargon ultra-technique mais plutôt essayer de vulgariser un peu la démarche afin de la rendre accessible et compréhensible par le plus grand nombre. Pour les plus aguerris d’entre vous cherchant des informations techniques très spécifique sur par exemple comment référencer son blog nous vous invitons à vous rendre sur le site Abondance tenu de main de maître par notre très respecté collègue Olivier Andrieu.

CONTENT IS KING ! L’IMPORTANCE DU CONTENU

Vous devez le savoir avec la densité des contenus édités tous les jours sur le Web la chance que d’apparaitre dans les moteurs de recherche avec un article de 200 mots à moitié bâclé sur une thématique très générique sont quasi nulles…

Pour parvenir à vous positionner il va falloir créer du contenu de qualité et exclusif. Quand on parle d’exclusif on pense évidemment au fameux dupplicate content (opération qui consiste à paraphraser tout ou partie d’un paragraphe ou d’un article ayant été déjà publié ailleurs sans changer la moindre virgule).

Niveau quantité s’il n’y a pas de règle d’or, même si on retrouve assez fréquemment la barre des 600 mots comme étant le seuil minimum pour commencer à pouvoir « ranker » dans les premières pages de Google. Personnellement nous conseillons plutôt de tabler minimum sur 1500 mots, voir idéalement de pousser jusque la barre des 2500. Les articles longs sont plus captifs et sont généralement ceux qui vont naturellement attirer le plus de « backlinks » (ces fameux liens externes pointant vers votre page et qui vont permettre à Google de mieux indexer votre site) et aussi plus de partages sur les réseaux sociaux.

Avec un contenu dense on montre à Google et plus important à l’internaute (eh oui il ne faut pas écrire QUE pour la firme de Mountain View !) que l’on se positionne comme spécialiste.

D’ailleurs généralement les premiers résultats dans les SERPS sont le plus souvent des pages particulièrement fournies en textes. Donc vous l’aurez compris l’article générique à moitié bâclé de 200 mots n’a quasi aucune chance de se positionner….

Autre aspect important pour rendre votre contenu pertinent aux yeux des moteurs de recherche le champ lexical. A savoir qu’il va falloir que les mots clés utilisés (les fameux keywords) liés à la thématique. Il va falloir que le champ lexical lié à la thématique soit dense pour montre aux moteurs que votre contenu est réellement pertinent. Il existe des outils d’analyse sémantique SEO :

Alyze (https://alyze.info/)
Yourtextguru (https://yourtext.guru/)
Visibils (http://www.visiblis.fr/)

Cependant le remplissage est inutile. Il va falloir faire attention à la densité de mots clés. Eviter l’abus et le keyword stuffing pour ne pas se faire pénaliser.

Il existe de nombreux plugging sous WordPress notamment pour vous aider à performer en référencement naturel. S’il ne fallait en retenir qu’un ce serait très certainement Yoast SEO. Il fait partie du top 5 des pluggin les plus populaires de WordPress avec de 15 millions de téléchargements !

SOIGNEZ VOS BALISES

Les balises H1, H2, H3 servent à structurer vos contenus sur le net. La façon dont vous écrivez votre balise tite, ou balise h1, va être similaire à la façon dont vous avez écrit votre balise titre. Parfois, ils peuvent être les mêmes, et c’est normal. Voici quelques conseils :

1. Placez votre balise d’en-tête en haut de la page, de préférence après la balise .

2. Ciblez-vous les mots-clés pour lesquels vous souhaitez obtenir un meilleur classement ? Si ce n’est pas le cas, entrez et modifiez légèrement vos balises pour inclure ces mots.

3. Puis-je avoir plus d’une balise d’en-tête sur la page ? Google ne vous pénalisera pas, mais il est préférable qu’il n’y en ait qu’une seule. Si vous avez besoin de plusieurs titres, il faudrait peut-être les diviser en plusieurs pages, ou utiliser un h1, ou plusieurs h2. Voici une vidéo de Matt Cutts expliquant cela :

LES H1, H2, H3 ETC…

Il faut hiérarchiser pour aider Google à comprendre la structure des articles.
Lorsque vous créez un article sur WordPress ou sur votre site Internet Shopify les règles sont les même d’un point de vue SEO. Par exemple si vous faite un article sur les secrets de la recette familiale de la tarte tatin le titre de l’article ressemblera sensiblement à « Comment réussir votre tarte tatin ». Il y a un seul et unique H1 par article de blog ou page Internet. Il définit le sujet de la page et l’url de la page. C’est souvent générer de manière automatique notamment sur WordPress.

Pour le reste les H2, H3, H4 vont s’organiser de manière extrêmement logique et correspondre à des parties du texte rédigés.

LA BALISE META DESCRIPTION

D’un point de vue webmarketing déjà le texte doit inciter au clic et comporte au moins 200 caractères. En général, les métas descriptions ont une fonction très importante sur un moteur de recherche. C’est-à-dire qu’ils fournissent une description succincte du contenu de votre page Web en conjonction avec le reste des métadonnées du code HTML de votre site. Et même si vous n’en créez pas vous-même, la plupart des systèmes de partage de contenu généreront automatiquement une méta-description pour vous. Mais ce n’est certainement pas ce que vous voulez, parce qu’il ne sera certainement pas aussi bon que celui que vous créez.

ARCHITECTURE ET MAILLAGE INTERNE

S’il est vrai qu’en SEO on entend surtout parler du maillage externe, le fameux link building avec des liens d’autres sites internet pointant vers la page de votre site que vous essayez de positionner et qui va indiquer à Google que le contenu est populaire et donc qualitatif. Il ne faut pas pour autant négliger les liens internes parce qu’ils vont diffuser le jus SEO (link juice) vers les différentes pages du site.

CREEZ DE L’INTERACTION

Il est impératif dans une optique de référencement de chercher l’interaction avec le lecteur pour créer un effet viral. La première étape est donc d’installer des systèmes de commentaires comme DISQUS et l’ensemble des pluggins de partages sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter et Linkedin en particulier).

Un contenu nouveau, atypique et innovant génèrera plus de partages et de commenaitre. Il faut cibler des thématiques qui vont intéresser profondément le lecteur (inbound marketing) et pas juste chanter les louanges de votre propre entreprise ou vanter les mérites de ses produits et services.

Pas d’impact SEO direct des réseaux sociaux (to les liens sont en nofollow donc ne vont pas influencer vos positions en search sur Google) mais ils vont permettre de générer beaucoup plus de strafic grâce aux partages. Cela constitue donc une belle Source de trafic indirect.

PENSEZ A OPTIMISER LE REFERENCEMENT DES IMAGES !

Renommer les images avant de la mettre sur votre site : pas IMG_478 mais plutôt Solution-isolation-fenetre.jpeg
Renseigner les balises alt avec les mots clés. Si vous êtes sur WordPress vous pouvez renseigner ces champs directement depuis le back-office
Cela peut ramener beaucoup de sessions sur votre site depuis Google Images ou alors via les plateformes de partage comme Pinterest, Flickr.

AJOUTER UN SITEMAP

Un Sitemap (ou plan du site en Français) est une liste de pages sur votre site accessible aux visiteurs ou aux moteurs de recherche. Il fournit aux moteurs de recherche un fichier qui peut être rapidement scanné pour trouver les différentes pages de votre site. Cela signifie que toutes vos pages ont une meilleure chance d’être indexées. Bien qu’il existe différentes façons de créer un Sitemap, la plus rapide est d’utiliser un outil en ligne gratuit comme XML (https://www.xml-sitemaps.com/)
Ensuite il faudra bien penser à le positionner dans la search console de Google.

PASSEZ AU HTTPS

Le protocole HTTPS rien qu’à la simple lecture du terme 70% d’entre vous auront déjà sauté au paragraphe suivant. Et pourtant le principe de base n’est pas si compliqué que cela. Cette technique est principalement visible lorsque vous faites un paiement en ligne sur un site marchand.

Quand vous naviguez sur le web vous recevez des données et vous en envoyez d’un ordinateur à un autre (recherches, messages etc…).
Lorsque l’on navigue en protocole http (non sécurisé donc) vos données sont récupérable par exemple lorsque vous vous connecter via le Wifi de l’hôtel ou d’un restaurant par d’autres utilisateur. Le protocole HTTPS va mettre en place une cryptassions des données qui même si elles sont récupérées les rends inexploitables.

Ce n’est que récemment avec l’émergence des réseaux sociaux que le protocole HTTPS s’est démocratisé notamment avec les login et mots de passes lorsque vous vous connectez.

Google encourage de plus en plus les webmasters à l’utiliser et même s’il n’est pas forcément avéré que les sites encore en HTTP soient désormais désavantagés dans les résultats de recherche il reste impératif de le mettre en place. C’est relativement simple et de plus cela peut être gratuit si l’on utilise des hébergeurs tel que Gandi ou OVH par exemple.

LES BACKLINKS

Panda et Pinguouin ont rebattu les cartes. Désormais les annuaires de granpapa et autres techniques empiriques même si dans certains cas fonctionnent encore c’est un chouilla obsolète. Désormais c’est plus la quantité mais la qualité. Des liens obtenus le plus naturellement possible émanant de site dans la même thématique que la vôtre et si possible ayant une forte autorité/légitimité aux yeux de Google (pagerank). Guestblogging , contenu viral et qualitatif qui va créer des backlinks tout naturellement comme dit plus haut content is king.

PENSEZ À LA LONGUE TRAINE

Agence web : site e-commerce

Concept inventé en 2006 par Chris Andersen qui peut permettre lorsque l’on est une petite entreprise sans énorme moyens marketing de se positionner sur Google sur des requêtes qui en valent vraiment la peine et qui vont permettre de générer du chiffre d’affaire.

Les 10 000 mots clés les plus tapés dans Google ne représentent que 20% de tous les mots clés utilisés par les internautes. Ces derniers font preuve d’une imagination quasi sans limite au niveau de leurs requêtes, certaines pouvant aller jusqu’à 10-15 mots.

Prenons un exemple concret rencontré avec l’un de nos clients 24SECONDES. La marque design et commercialise une gamme innovante de chaussures de basket Made in France. Si ces derniers tentaient de se positionner sur un mot clé générant énormément de requêtes comme « chaussures » (100k à 1M de recherches mensuelles) mais très générique, ils n’ont quasiment aucune chance d’apparaitre dans les moteurs de recherche. Le domaine n’a pas suffisamment d’existence et d’autorité pour pouvoir entrer en concurrence frontale avec des sites comme ZALANDO, SARENZA ou encore SPARTOO. De plus les clients de ces sites sont de toute façon plus à la recherche de modèle moins spécifique (chaussures de villes, sneakers etc…). S’ils essayaient de se positionner sur « chaussures de sport » cela semble déjà beaucoup plus pertinent mais la concurrence reste importante. En revanche en ciblant la requête « chaussures de basket Made in France » (nombre de recherche forcément plus faible) avec une page dédiée optimisée ils se placent déjà à la troisième place dans les SERP et devraient rapidement atteindre la première place. Cela génère du trafic extrêmement qualifié ce amène forcément des conversions. Et cela peut être décliné sur d’autres termes du champ lexical de la thématique chaussure de basket : chaussures basket basses, hautes, modèles signature etc… Et toute ces requêtes très ciblées bien qu’ayant des faibles volumes de recherches vont ramener 50% du trafic du site.

CONCLUSION 

Vous l’aurez compris améliorer son référencement est un travail de fond et de longue haleine mais qui peut s’avérer terriblement efficace si vous effectuer cet effort continue. Si vous souhaitez aller plus loin et réaliser une audit technique et sémantique de votre site, démarrer une stratégie de netlinking qualitative ou bien juste échanger sur votre projet autour d’un café, notre agence de référencement se tient à votre disposition. N’hésitez pas à nous contacter pour viser la première page !

Notes de nos lecteurs
Votre note
[Total: 0 Moyenne: 0]
Partager

Une réflexion sur « COMMENT BOOSTER VOTRE SEO »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *