QU’EST-CE QU’UN BAD BUZZ ?

Bad buzz ce n’est pas juste ce film (alerte nanard pur jus !) d’Eric et Quentin les chroniqueurs/humoristes de Yann Barthès dans Quotidien.

Contrairement au buzz, positif s’il est maîtrisé par des entreprises ou une personne X, le bad buzz est un buzz dit négatif et très nuisible pour une marque ou la réputation d’un individu. C’est pourquoi il est logiquement indésirable et peut être très dangereux pour votre image s’il n’est pas géré directement et intelligemment.

À l’heure du web 3.0 et des médias sociaux, votre e-réputation est l’un des actifs les plus importants pour les marques. Pourtant celui-ci n’a jamais été aussi fragile. Sur la toile un simple tweet d’un influenceur peut suffire à faire vaciller des entreprises centenaires.

 

DÉFINITION

Le buzz marketing est une technique de marketing viral qui vise à maximiser le potentiel du bouche-à-oreille lors d’une campagne promotionnelle autour d’un produit ou service. Que ce soit par le biais de conversations dans le cadre familial, entre amis, au bureau ou à plus grande échelle sur les réseaux sociaux. Le buzz était surtout populaire lors de la montée en puissance du Web au cours des années 2000. Désormais lorsque l’on entend parler de buzz c’est la plupart du temps un bad buzz suite à un gros loupé d’une entreprise ou d’une personnalité publique.

Qu’est-ce qu’un bad buzz (ou mauvais buzz en Français) ?

La réputation des marques ne tient qu’à un fil. En effet, les médias sociaux, s’ils représentent une formidable opportunité pour les annonceurs de s’adresser directement avec leurs consommateurs, peuvent aussi déclencher des crises et mettre à mal des réputations qui auront nécessitées plusieurs dizaines d’années et des millions d’euros en marketing pour se construire !

Un bad buzz (ou mauvais bourdonnement en bon « franglais ») est un phénomène de bruit qui court de manière officieuse et qui a un impact négatif sur l’image de la marque. Cette tendance se produit et se propage principalement sur les médias sociaux. La plupart du temps à l’origine du bad buzz il y a une erreur de communication avec un message ou une campagne mal interprétée ou bien encore l’inaction face à un problème/scandale lui ayant été remonté.

Mal géré, un bad buzz peut fortement détériorer la réputation globale de la marque et donc avoir un impact sur son attractivité et son activité commerciale à long terme. C’est pourquoi les entreprises doivent apprendre à réagir lorsqu’un incident malheureux produit un bad buzz.

 

QUELQUES EXEMPLES DE BAD BUZZ

Une mauvaise blague sexiste sur sa page Facebook ou sur Youtube quelques semaines après le lancement du hashtag #metoo peut littéralement ruiner la réputation d’une marque. Et transformer sa communauté de followers et d’afficionados en haters et trolls Internet ! Et via Twitter et Facebook la propagation peut se faire comme une trainer de poudre…

Pour le coup des exemples de bad buzz il y en a pléthore, mais on va tâcher de se limiter à 3. Mais des bons !

 

Findus et la viande de cheval

Souvent en cas de bad buzz le Community Manager  est en première ligne. Mais dans le cas de Findus ce n’est plus les gens de la communication qu’il faut virer quand on en arrive là…

Où et quand le scandale de la viande de cheval a-t-il commencé ?

En novembre 2012, l’Autorité Irlandaise de Sécurité alimentaire testait une gamme de burgers surgelés bon marché (y a des acheteurs  pour ça ???) et de plats cuisinés provenant de supermarchés. À sa grande stupeur elle a trouvé de l’ADN de cheval dans plus d’un tiers des échantillons de burgers, et même du porc dans 85 % d’entre eux alors que ce n’était bien évidemment indiqué sur l’emballage… pas le meilleur moyen de se mettre la communauté musulmane dans la poche !

Mais le produit qui a stigmatisé l’attention ce sont les fameuses lasagnes de bœuf (théoriquement) qui au final contenaient entre 60 et 100% de viande de cheval selon les lots testés.

Pour couronner le tout, les animaux dont la viande a terminé en barquette avaient été traités à la phénylbutazone et n’auraient jamais dû être autorisés à entrer dans la chaîne alimentaire, car cette molécule peut présenter d’importants risques pour la santé.

« Les lasagnes au bœuf Findus » ont été distribuées dans les principaux supermarchés britanniques et dans les petits magasins de proximité. Findus fut contraint de lancer un rappel complet de ces produits.

 

H&M et le tollé autour du sweat raciste ‘monkey in the jungle’

Dans le cas de H&M, la publicité présente un enfant noir avec un sweat à capuche sur lequel il se lit : « Coolest monkey in the jungle » ce qui pourrait se traduire en français par « Je suis le singe le plus cool de la jungle » alors que dans la même ligne, d’autres modèles (des enfants blancs) portent un sweat à capuche qui dit « Mangrove Jungle, Survival Expert ». C’est là que les stéréotypes et les préjugés inconscients jouent un grand rôle.

Si vous êtes une personne noire et que vous regardez ce produit, vous êtes indigné et vous avez toutes les raisons de l’être – parce que vous pensez que c’est une insulte à la communauté noire ou à tout autre être humain d’ailleurs. Un point c’est tout.

 

Sac Balanciaga qui ressemble au sac IKEA

Celui-là on l’aime beaucoup. Comment n’ont-ils pas pu voir venir le truc ! Les conséquences sont bien moins grave économiquement que les 2 précédentes.

Balenciaga annonçait triomphalement la sortie de son nouveau sac cabas bleu mis en vente au prix de 2145 dollars  (soit 1975€ environ, pour un cabas ça pique un peu…). Mais les internautes n’ont pas mis longtemps à trouver qu’il ressemblait étrangement au sac à provisions Frakta d’Ikea, qui coûte lui… 99 centimes. Cela a donné lieu à un concours de détournement de la pub Balenciaga par de nombreux twittos.

En réponse la firme suédoise s’est même permis de rebondir sur le buzz en « trollant » gentiment le maroquinier Italien.

Un représentant d’Ikea déclarant : « Nous sommes profondément flattés que le nouveau sac Balenciaga ressemble trait pour trait à l’emblématique cabas Ikea vendu à 99 cents. Rien ne vaut la polyvalence d’un grand sac bleu ! »

 

LES CONSÉQUENCES D’UN BAD BUZZ 

Autrefois, la vie était plus facile pour les marques. Avant l’essor d’Internet et des médias sociaux. Une entreprise pouvait utiliser la publicité pour construire et influencer la perception des consommateurs. L’argent était donc le moteur des opinions. Aujourd’hui cette corrélation n’existe plus vraiment. De plus en plus, la façon dont un client perçoit une marque est fonction de tous les bavardages ou discussions informelles qui ont lieu autour des messages publicitaires, bien sûr, mais aussi les news, le buzz (bon ou mauvais) transmis par les canaux traditionnels et les médias sociaux.

Un bad buzz sur les médias sociaux engendrera quasi à coup sûr une baisse des ventes.

 

H&M

Suite à la controverse mentionnée plus haut la chaîne de magasins de prêt-à-porter suédoise a dû faire face à un boycott massif et pas exclusivement de la part de la communauté afro-américaine.

Le détaillant de mode a été forcé de nommer un « leader de la diversité » suite au tollé suscité par sa publicité.

Récemment, le détaillant a déclaré sur Facebook que son « engagement à aborder la diversité et l’inclusion est authentique, c’est pourquoi nous avons nommé un leader mondial, dans ce domaine, pour faire avancer notre travail ».

Mais dans les mois qui ont suivi le #Hoodiegate, les revenus de H&M ont pris un coup énorme. Le deuxième plus grand détaillant de vêtements au monde a des piles d’invendus d’une valeur de plus de 4 milliards de dollars après Bloomberg et ses profits de la firme ont grandement baissés.

 

Findus

Le scandale des lasagnes à la viande de cheval a mis la réputation de Findus en lambeaux

Les révélations sur la viande de cheval dans les lasagnes au bœuf Findus : un « cauchemar et un désastre » pour une entreprise qui tente de faire monter en gamme les produits surgelés.

En France, l’ampleur du scandale a également éclaboussé Auchan, Casino, Carrefour système U et surtout Leclerc. Ce dernier se l’est d’ailleurs repris en pleine figure au beau milieu de sa campagne de lobbying pour être autorisé à vendre des médicaments et son fameux slogan « on marche sur la tête », l’ordre des pharmaciens lui a subtilement rétorqué : Leclerc ne maîtrise pas ce qu’il met dans ses lasagnes et voudrait désormais vendre des médicaments, effectivement on marche sur la tête ! #chacunsonmétier ». Cette contre campagne a eu un écho important sur les réseaux sociaux avec plusieurs dizaines de milliers de partages.

Cela a fait du mal à la marque, mais plus largement à toute l’industrie des plats préparés L’entreprise a par la suite traversé une grosse période de turbulence et à même changé de main en 2015 avec son rachat par le Groupe Nomad Food.

Qui a depuis retrouvé des couleurs « grâce » au coronavirus (les gens faisant des stocks de conserves pour pouvoir tenir des mois en confinement).

 

COMMENT RÉAGIR – REBONDIR ?

Si vous êtes victime d’une mauvaise rumeur ou d’une fake news, même si cela peut vous sembler une énormité, il est important de réagir tout de suite en démentant de manière officielle.

Nous le faisons tous. Nous échouons. Nous ne voulons pas échouer – mais ça peut arriver !

Mais c’est quand cela arrive qu’il faut… assumer. Et souvent la première des choses à faire est de le reconnaître rapidement et de s’excuser (si si ça marche).

Si le bad buzz prend des proportions trop importantes et que vous ne pensez pas avoir en interne les ressources pour gérer le problème il peut être intéressant de faire appel à une agence de communication. Plusieurs d’entre elles se sont spécialisées dans ces cas un peu extrêmes et seront donc en mesure de gérer la crise et de trouver les leviers, campagne publicitaire, réseaux sociaux, etc. pour redorer votre image et faire en sorte que l’impact économique ne soit pas trop sévère pour l’entreprise.

Au niveau personnel nous pouvons généralement nous remettre d’une erreur en nous rachetant et en faisant un peu d’autocritique.

En affaires, il en va de même si nous admettons nos défauts (quelles qu’en soient l’ampleur et les répercussions au niveau réputation), en tirons les enseignements et réagissons promptement.

 

Planifier ce que vous devez faire en cas de crise

Pour éviter qu’un loupé ne vienne mettre en péril votre entreprise, il faut anticiper au maximum afin de prendre les problèmes potentiels en amont. Bien que cela puisse sembler être une prophétie qui va à l’encontre du but recherché, la planification de la gestion de crise est la meilleure défense d’une entreprise pour protéger sa réputation.

Les entreprises sont des humaines, car composées d’hommes et femmes, la question n’est donc pas de savoir si vous aurez un jour à faire face à une crise, mais plutôt quand celle-ci surviendra. C’est pourquoi toute entreprise a besoin d’un plan de communication de crise, avec l’aide de conseillers externes en communication et de conseillers juridiques.

 

Définition de la crise

Qu’est-ce qui constitue une crise ? En termes simples, il s’agit d’un problème commercial ou d’une menace opérationnelle qui met en péril le prestige de votre organisation.

Qu’il s’agisse d’un accident industriel ou d’un scandale managérial, toute crise peut mettre en péril votre santé financière, votre réputation et votre marque. Comment ? En dévaluant l’actif le plus précieux de votre organisation : la confiance de vos clients et de vos partenaires.

 

Prenez de l’avance sur la catastrophe

Les nouvelles circulent vite, mais les mauvaises nouvelles circulent encore plus vite ! C’est particulièrement vrai aujourd’hui, alors que le cycle d’information ininterrompu et les médias sociaux omniprésents peuvent instantanément attiser l’indignation du public – et continuer à véhiculer les fausses informations (fake news).

Soyez rassurés : Une crise bien gérée peut parfois être bénéfique. Les principales parties prenantes, y compris votre clientèle comme vos salariés, vous féliciteront d’avoir fait face et d’avoir pris vos responsabilités face à une situation difficile. Les principaux publics d’une organisation comprennent que les situations difficiles se produisent, mais c’est la façon dont vous les gérez qui fait toute la différence.

L’University Medical Center (UMC) de Las Vegas a été confronté à un grand nombre de victimes suite à la tragique fusillade d’un concert sur le Strip de Las Vegas. Les médias de tout le pays ont convergé vers l’hôpital. CNN, en particulier, a envoyé un journaliste sur place pour tenter de décrire le chaos et la confusion qui régnaient dans l’hôpital, en supposant que le personnel était débordé. Mais c’était tout le contraire, en raison de l’état de préparation de l’hôpital en cas de crise. Un médecin de l’UMC, formé aux médias, a parlé avec assurance en direct à la télévision de la scène à l’intérieur de l’hôpital et de la réaction de l’organisation, tout en exprimant sa gratitude pour la préparation du personnel.

Cette stratégie de communication proactive et transparente a permis à l’UMC de contrôler son propre récit de la crise.

 

PRINCIPALES TACTIQUES POUR SE REMETTRE D’UN BAD BUZZ

Comment rebondir après une crise potentielle ? Préparez-vous à la reprise avant même qu’elle ne se produise. Intégrez des tactiques de relance détaillées dans votre plan de communication de crise, puis révisez et actualisez souvent votre plan, et organisez des formations et des séances d’entraînement.

Envisagez d’inclure ces tactiques de récupération essentielles :

 

Faire face au problème

Combattre l’instinct humain de nier, minimiser, blâmer ou cacher. Admettez le problème – en fait, annoncez vos propres mauvaises nouvelles pour prendre le contrôle du récit. Ensuite, reconnaissez la douleur que cela a pu vous causer et présentez vos excuses, même si vous n’avez rien fait de mal. Continuez à affirmer les préoccupations de toutes les parties concernées.

 

Communiquez clairement et souvent

Votre plan de communication de crise doit identifier les impacts potentiels sur tous les groupes de parties prenantes et fournir des messages adaptés à chaque groupe. Commencez par informer vos propres employés de l’événement. Ils méritent de le savoir, et en vous confiant à eux, vous gagnerez leur confiance et leur soutien.

Donnez la priorité aux communications avec vos clients, votre conseil d’administration et les autres parties prenantes essentielles, puis concentrez-vous sur les médias d’information. Soyez honnête et réactif dans vos communications avec les médias d’information. Traitez les journalistes avec respect et rappelez-les toujours. Ne dites jamais : « Pas de commentaire ».

 

Rester visible, être transparent

Les dirigeants ne se cachent pas. Lorsque les dirigeants maintiennent une présence, cela rassure les employés et affirme à votre public que vous traitez le problème. Formez les chefs d’entreprise à s’adresser aux médias et assurez-vous qu’ils connaissent tous les faits à l’avance, et évitez les « paroles de fouine ». Dites : « Nous avons fait des erreurs », pas « Des erreurs ont été commises ».

Comprendre le paysage – et votre exposition

La surveillance des médias et le suivi des questions sont de bonnes pratiques dans le meilleur des cas. En restant au fait des tendances de l’opinion et en anticipant les questions émergentes, votre entreprise peut se préparer aux menaces potentielles.

Dans le pire des cas – juste après une crise – les outils de surveillance des médias sont essentiels. Ils peuvent vous aider à comprendre exactement comment la crise se déroule et comment elle affecte votre réputation et votre marque. De nouvelles séries de récriminations peuvent continuer à faire surface même après la fin de la crise initiale. Gardez l’oreille sur le terrain.

 

Agissez

Lorsque la crise sera terminée, rappelez-vous que les actes sont plus éloquents que les mots. Les organisations doivent apporter des changements qui contribueront à prévenir un événement similaire, qu’il s’agisse d’engager des experts ou des auditeurs indépendants, de modifier les politiques ou les structures de rapport de l’entreprise ou d’améliorer la formation, la technologie ou l’équipement.

Aucune entreprise n’est à l’abri d’une crise de réputation. Mais lorsque de mauvaises choses se produisent, une bonne gestion de crise peut rétablir votre réputation – et la confiance des parties prenantes – beaucoup plus rapidement. Vous pourriez même devenir un modèle pour votre secteur d’activité et votre public.

 

COMMENT S’EN PRÉMUNIR

La société C a créé une stratégie de médias sociaux basée sur des plans solides comme le roc ; elle a mis en place une équipe désignée et a fourni à tous les employés une formation sur la façon de communiquer avec les clients sur les réseaux sociaux. Lorsque le buzz était mauvais, les responsables des médias sociaux étaient là pour répondre aux préoccupations des clients, tandis que les employés individuels apportaient un soutien supplémentaire en proposant leurs propres idées. Cette approche collaborative a permis à l’entreprise C de lutter contre les réactions négatives grâce à la promotion de l’expertise interne et à la mobilisation des défenseurs des employés. En conséquence, les clients mécontents ont eu le sentiment que leurs problèmes avaient été résolus, n’ont plus ressenti le besoin de se plaindre ; et certains ont même remercié la société C d’avoir si bien réagi.

 

La morale de l’histoire

La morale de cette histoire est qu’il faut former tout le monde au mauvais buzz, pas seulement votre équipe de médias sociaux. La majorité de vos employés étant désormais active sur les médias sociaux, vous devez leur faire savoir comment et quand il est approprié de répondre aux commentaires des clients, qu’ils soient positifs ou négatifs. Sur les médias sociaux, tout le monde est critique. C’est pourquoi encourager tous vos employés à se porter garants de votre marque non seulement renforce votre réputation en ligne, mais vous permet également de créer une communauté de défenseurs suffisamment forte pour résister à tout mauvais buzz qui se présente.

QUELLES SONT LES MEILLEURES BANQUES D’IMAGES GRATUITES…

Les images sont aujourd’hui plus importantes que jamais pour une communication efficace. Cependant, il est de plus en plus difficile de trouver des images que vous pouvez utiliser dans vos présentations ou plaquettes commerciales sans enfreindre les lois sur les droits d’auteur. On connaît tous les plateformes telles que Fotolia, Getty Images ou autres Shutterstock pour lesquelles il faut souvent (toujours ?) faire chauffer la carte bleue. Il existe pourtant des alternatives gratuites que l’on peut facilement utiliser en se faisant un tantinet violence dans la langue de Shakespeare. Eh oui, une large majorité d’entre elles sont américaines.

 

DANS QUEL CAS A T-ON BESOIN D’UNE BANQUE D’IMAGE ?

Pour être très clair dès le départ, rien ne remplacera jamais une photo « à vous ». De nombreux experts SEO s’accordent d’ailleurs à dire qu’avoir des photos « uniques » améliorerait sensiblement vos résultats en termes de référencement naturel (lien interne). Vous devez donc vous évertuer à créer des images singulières qui viendront enrichir votre site internet ou vos catalogues papier. Si vous vous contentez de remplir votre site avec des images de stock, vous n’aurez pas l’air original – comme des milliers d’autres sites qui ne se distinguent pas.

Trop de sites web regorgent des mêmes photos d’archives génériques insipides. Que ce soit pour vanter le service client d’un site E-commerce ou bien mettre en avant un produit.

MISE EN GARDE SUR LES PHOTOS VUES ET REVUES

On va la faire courte, mais avec 2 exemples qui nous plaisent bien vous allez tout de suite saisir l’idée !

 

Steve le vendeur de t-shirt super méga top cool et son regard ténébreux

Steve c’est ce beau brun ténébreux. On n’arrive pas vraiment à percer son regard pour savoir ce qu’il pense pourtant les amateurs de t-shirts ont dû au bas mot le croiser ce regard sur pas loin d’une centaine de sites marchands. C’est simple il porte toujours un t-shirt uni sur lequel un graphiste est venu déposer à la va-vite sur Photoshop une illustration ou une « punchline ».

Pour le coup dès que je vois ce bon Steve (il n’y a pourtant rien de personnel entre lui et moi) je ne peux m’empêcher de me dire que les mecs derrière le site E-commerce ne se sont vraiment pas foulés. Et même si le visuel du t-shirt en question est marrant ça peut très clairement me freiner au moment de passer commande. Un peu de sérieux les gars. Organiser un shooting en demandant à l’un de vos potes de faire le mannequin, soit-il un poil moins beau gosse, c’est quand même pas la mer à boire.

 

Sarah la standardiste qui sait se démultiplier

Comment fait-elle pour être systématiquement de bonne humeur et afficher toujours  le même sourire alors qu’elle doit gérer à elle seule la hotline d’environ 5834 entreprises à travers le globe… Sarah donne nous ton secret on t’en supplie. Bon blague à part pour une image censée illustrer un service client dévoué corps et âme à ses utilisateurs, là encore on se dit que les mecs se sont pas foulés. Après je fais peut-être un léger blocage avec ça, mais quand je croise le regard de Sarah je ne peux m’empêcher de me marrer !

Après on vous l’accorde, il n’est pas toujours simple de pouvoir produire ses propres photos de qualité. Il y a forcément des topics pour lesquels on se retrouve un peu coincé… Si l’on doit par exemple réaliser le site d’une agence de voyages et que l’on doit photographier soi-même l’ensemble des destinations proposées, ça peut être très sympa pour celui qui le fait et voyage à l’œil, mais c’est surtout très coûteux et très chronophage. Aussi voici notre sélection de banques d’images gratuites avec à chaque fois un descriptif et leurs spécificités.

NEGATIVE SPACE

Negative Space propose chaque semaine de nouvelles photos libres de droits gratuites. Toutes ces photos sont partagées sans restriction de droits d’auteur, ce qui signifie que vous pouvez les utiliser comme bon vous semble.

De l’architecture à la technologie, la base d’images de Negative Space, qui ne cesse de s’enrichir au fil des mois, est une collection que vous ne manquerez pas d’exploiter. La meilleure partie ? Il est facile de filtrer la galerie de photos, qui peuvent être triées géographiquement, par catégorie ou bien encore par couleur.

 

DEATH TO STOCK

Lorsque les fondateurs et photographes, Allie et David, ont remarqué à quel point il était difficile pour les entreprises, les blogueurs et les créatifs de trouver des images gratuites de haute qualité qui correspondent à leurs aspirations, ils ont décidé de faire quelque chose.

C’est ainsi qu’est né Death to Stock. Il vous suffit d’envoyer un email pour recevoir chaque mois un nouveau lot de photos dans votre boîte de réception.

Si vous avez un peu de budget à dépenser, Death to Stock propose également une adhésion Premium pour 15 $/mois ou 180 $/an. L’avantage de l’adhésion payante est qu’un pourcentage des bénéfices est utilisé pour financer des voyages de photographie et d’autres projets créatifs afin de faire progresser la ressource.

 

HUBSPOT

Lorsque Hubspot a constaté qu’il y avait une pénurie de photos de haute qualité disponibles gratuitement pour les spécialistes du marketing et les créatifs, ils ont décidé d’en créer quelques-unes eux-mêmes.

Ces images peuvent vous aider à faire grandir votre site ou vos supports marketing.

 

PICJUMBO

Vous avez besoin d’images gratuites pour votre prochain site web ou votre prochain blog ? Ne cherchez pas plus loin que picjumbo.

Avec de nouvelles photos ajoutées chaque jour, il existe un large choix d’images de haute qualité pour répondre à une variété de sujets différents.

Le photographe Vicktor propose également des forfaits payants uniques pour les blogueurs, les designers et les agences (à partir de 10 $ par mois), ainsi qu’un plugin pratique pour Photoshop et Sketch pour seulement 7,99 $.

 

STOCKPIC

Le photographe Ed Gregory met généreusement à disposition 10 nouvelles photos toutes les deux semaines, que vous pouvez utiliser sur votre site web, comme modèle, dans une annonce, et … enfin, à peu près partout.

Vous pouvez consulter ses 100 dernières photos ici, ou parcourir des catégories telles que les paysages, les personnes et la technologie jusqu’à ce que vous trouviez la photo qui vous convient le mieux.

 

KABOOMPICS

Karolina, une web designer polonaise, est l’œil créatif derrière cette formidable ressource de photos de haute qualité. De la mode à la nourriture en passant par les paysages, ses images couvrent une variété de scénarios différents. Et les utilisateurs ont la liberté de les utiliser pour tout ce qu’ils veulent, commercialement ou non.

Bien qu’il n’y ait pas de conditions d’attribution formelles, Karolina vous demande d’inclure le crédit de la photo avec un lien vers le site lorsque cela est possible. Cette demande l’aidera à développer le site et, par conséquent, à fournir des photos encore plus impressionnantes pour que tout le monde puisse les utiliser.

 

STARTUP STOCK PHOTOS

Leur slogan « Take ’em, these things are free. Go. Make something. » ce qui en bon Français pourrait se traduire par « Prenez-les, ces choses sont gratuites. Allez. Faites quelque chose. »

Avec une baseline comme celle-ci, il est difficile de ne pas profiter de ce que Startup Stock Photos a à offrir.

Bien que le nom soit spécifique aux startups, il existe de nombreuses options professionnelles à utiliser, quel que soit le secteur dans lequel vous opérez.

 

FREERANGE

Toutes les photos présentées sur le site de Freerange proviennent d’un groupe de photographes internes et d’une communauté croissante de contributeurs externes.

Non seulement le choix est vaste, mais les photos sont également de bonne qualité : « Les images fournies directement (en interne) par Freerange Stock proviennent de l’une des deux façons suivantes. Elles sont soit photographiées numériquement sur des appareils DSLR Canon, soit scannées en haute résolution (4000 dpi) par Nikon à partir d’une diapositive 35 mm », selon la section « About Us » du site.

 

LIBRESHOT

Le photographe et consultant en référencement Martin Vorel est la force créatrice derrière les magnifiques photos disponibles sur ce site.

Des photos d’architecture nettes aux fleurs éclatantes, la collection de photos de Vorel contient certaines des sélections les plus uniques que nous ayons rencontrées.

 

FRANCY CRAVE

Non seulement les photos sur Fancy Crave sont libres de droits, mais elles sont aussi assez remarquables. (Vous ne pouvez pratiquement pas goûter ces raisins verts ?)

Tout ce que le photographe demande, c’est que vous ne fassiez jamais la publicité des photos comme étant les vôtres, et que vous indiquiez la source quand et si vous le pouvez.

Avec deux nouvelles photos téléchargées chaque jour pour que les choses restent fraîches, ce site est une ressource digne d’un signet pour les photos les plus intéressantes que nous ayons jamais vues.

 

UNSPLASH

Unsplash diffuse 10 nouvelles photos « faites ce que vous voulez » tous les 10 jours.

Ce que nous aimons le plus dans cette ressource, c’est le caractère unique des photos. Avec un choix de pages à la carte, vous ne tomberez pas sur des photos ringardes de « patron souriant serrant la main d’un employé ».

Sans oublier que chaque photo publiée sur Unsplash est sous licence Creative Commons Zero, ce qui donne aux utilisateurs la liberté de copier, modifier, distribuer et utiliser toutes les photos sans autorisation ni attribution.

 

STOCKSNAP.IO

StockSnap.io affirme fièrement que ce n’est « pas votre site typique de photos de stock merdiques ». Et nous ne pourrions pas être plus d’accord.

En fait, sa sélection est tellement intéressante et polyvalente qu’il est presque trop facile de « tomber dans le trou du lapin » et d’arriver à des parchemins de cinquante ans plus tard.

 

SLITSHIRE

SplitShire vous offre une tonne de superbes photos gratuites que vous pouvez utiliser sans restrictions commerciales. Réalisées par le photographe italien Daniel Nanescu, toutes les images disponibles sur le site sont « faites avec amour » – et ça se voit.

Des portraits époustouflants aux postes de travail élégants, nous avons le sentiment que vous n’aurez aucun mal à trouver la photo parfaite pour votre prochain projet ou votre prochain billet de blog.

 

LIFE OF PIX

Présenté par l’agence de publicité Leeroy de Montréal (et son réseau de photographes talentueux), Life of Pix propose de superbes photos en haute résolution.

Toutes les images sont données au domaine public et sont disponibles pour un usage personnel et commercial.

Comme si cela ne suffisait pas, Life of Pix a également un pendant, Life of Vids. D’après son site web, Life of Vids propose chaque semaine des vidéos, des clips et des boucles d’images gratuites. Comme les images, le contenu vidéo ne contient aucune restriction de droits d’auteur et peut être facilement téléchargé sur son compte Vimeo.

PEXELS

Ces photos sont soigneusement sélectionnées parmi une variété de sources d’images gratuites pour s’assurer que vous n’obtenez que le meilleur des meilleurs.

Toutes les photos qui font l’objet de cette sélection sont sous la licence Creative Commons Zero, ce qui signifie qu’elles sont gratuites pour un usage personnel et commercial, sans qu’il soit nécessaire de mentionner la source. Et grâce à sa fonctionnalité de recherche, il est très facile de trouver la bonne photo pour votre prochain projet.

 

GRASITOGRAPHY

Avec de nouvelles photos ajoutées chaque semaine, Gratisography est un autre site web génial qui propose des photos haute résolution sous la licence Creative Commons Zero.

Toutes les photos sont prises par Ryan McGuire, un « artiste visuel fantaisiste et créatif, basé à Ithaca, NY ». Et bien que ces photos soient un peu plus excentriques (on parle de tout, des pantoufles de pieds de monstres aux Vespas en passant par les bananes), elles sont entièrement utilisables pour le bon projet.

 

JAY MANTRI

Le designer Jay Mantri a constitué une impressionnante galerie d’images professionnelles de qualité, juste pour vous et moi … et pour tous les autres.

Si je devais décrire les photos de Mantri en un mot, ce serait « scénique ». Mais ne vous contentez pas de me croire sur parole. Allez voir par vous-même.

 

ISO’S REPUBLIC’S

La mission de ISO’s Republic’s est de « fournir des images de haute qualité destinées à être utilisées par les concepteurs, les développeurs, les blogueurs, les spécialistes du marketing et les équipes des médias sociaux ».

Et il suffit d’un rapide balayage du site Web pour savoir qu’il y parvient. (À tel point qu’il est difficile de croire que les images sont gratuites)

Pour ceux qui recherchent un accès à des photos gratuites plus exclusives, ISO Republic vous invite à vous inscrire à sa liste de diffusion et à recevoir des photos directement dans votre boîte de réception.

 

NEW OLD STOCK

Qui peut résister à une bonne photo en noir et blanc ?

Cette collection de photos anciennes provient des archives publiques via Flickr Commons. Selon le site web, les photos sont libres de toute restriction connue en matière de droits d’auteur.

Cela dit, même s’il est probable qu’elles puissent être utilisées sans danger pour des articles de blog ou des images de héros, vous devez vous renseigner sur les droits et l’utilisation ci-dessous avant de les utiliser pour tout type de projet commercial.

 

PIXABAY

Pixabay sert de dépôt pour une tonne de photos de qualité qui ont été publiées dans le domaine public sous Creative Commons CC0. Le site est propre et intuitif, ce qui permet de naviguer facilement parmi les 780 000 photos, vecteurs et illustrations gratuits.

La barre de recherche principale vous permet même de filtrer votre requête en fonction de facteurs tels que le type de média, l’orientation, la couleur et les dimensions minimales.

 

Conclusion :

Comme vous pouvez le voir, il existe un nombre croissant de ressources fantastiques pour la photographie de stock. Ces sites web sont devenus une bénédiction pour les créateurs, les spécialistes du marketing et les blogueurs. Plus besoin de se fier à des photos d’archives ringardes !

À condition de prendre le temps de fouiner.

13 CONSEILS POUR CRÉER UN PACKAGING PARFAIT…

L’emballage des produits de consommation est l’un des aspects les plus importants du marketing. Un emballage au design accrocheur doit établir un lien à la fois physique et psychologique. L’emballage identifie le produit et rassure le consommateur sur le fait que son achat est le bon. Cependant, cela ne peut se produire que lorsque les propriétaires de marques associent les qualités de l’emballage du produit à ce que les consommateurs désirent. L’emballage ne devrait jamais empêcher les consommateurs de faire un achat. Pour y parvenir, les spécialistes du marketing et les experts en design devraient appliquer certains conseils.

De nouveaux produits arrivent sur le marché chaque semaine, poussant les détaillants à ajouter plus d’étagères à leurs magasins et forçant les marques à rivaliser pour obtenir de l’espace précieux sur les étagères avant et au centre. Vous avez mis au point un produit innovant et vous êtes heureux de le présenter aux consommateurs, mais vous savez aussi que la concurrence est plus rude que jamais ? Vous souhaitez vous démarquer sur un marché ultra compétitif ?

Suivez donc ces 13 conseils :

1. COMMENCEZ TÔT

Commencer la conception de l’emballage dès le début du processus de développement du produit. Rédigez plusieurs idées afin d’obtenir un visuel de ce à quoi devrait ressembler le produit final. Comparez ce que certains concurrents ont fait de leurs emballages. Les idées d’emballage peuvent aussi provenir de produits d’une autre catégorie. Élaborer des maquettes à partir d’études de marché ciblées. Les consommateurs sont la meilleure source pour exprimer ce qu’ils veulent voir ou ce dont ils ont besoin.

2. METTEZ EN PLACE VOTRE STRATÉGIE DE MARQUE ET DE POSITIONNEMENT

Le positionnement sur le marché et l’image de marque sont les facteurs les plus importants à considérer au démarrage de la création de votre packaging. Au moment où vous ferez appel à un designer de produit et / ou à un graphiste, il sera essentiel qu’il saisisse ces informations et qu’il les retransmette à travers le packaging ! Connaître le marché cible d’un produit comprend notamment l’identification des attentes des clients à l’égard du produit. Une enquête auprès des utilisateurs ciblés aidera à déterminer l’emballage le plus efficace et le plus accrocheur.

3. GARDEZ LES CHOSES SIMPLES

 

Le fameux « Less is More » ne date pas d’hier, mais il est toujours de mise ! Pour de nombreux produits ce qui marche le mieux c’est de rester simple. Essayer de survendre un produit à travers son emballage peut avoir l’effet contraire. Assurez-vous que l’emballage réponde à ce qui est nécessaire, rien de plus. Le produit doit être ergonomique, facilement transportable, comporter les avertissements nécessaires et préserver / protéger le produit. Ne gaspillez pas votre argent à créer des packaging usine à gaz, personne n’a besoin d’un emballage qui se transforme en voiture télécommandée une fois utilisée ! En effet, le consommateur cherche de plus en plus, et ce à juste titre, une forme de simplicité, de transparence et ne veut pas être détourné du sujet d’origine !

4. SORTEZ DES SENTIERS BATTUS

Bien qu’il soit important de faire preuve de simplicité et de ne pas se lancer dans un packaging trop complexe, cela ne doit pas être synonyme de banalité.

Cherchez à vous démarquer, que ce soit par la couleur ou la forme de votre packaging. Cela est d’autant plus important si votre produit est vendu dans des rayonnages aux côtés des produits concurrents. Une image de qualité, une typo bien choisie doivent permettre de mettre en valeur votre produit !

5. RACONTEZ VOTRE HISTOIRE

À l’aide d’illustrations, de matières, de différentes sortes d’impressions, de couleurs, vous devez raconter l’histoire de votre marque. Soyez authentique, ne cherchez pas à passer un message qui n’est pas le vôtre. Il est essentiel de ne pas duper votre client, ne vous faites pas passer pour une petite entreprise artisanale si vous n’en êtes pas une ! Votre histoire doit être celle que vous racontez !

Pour cela, utilisez toutes les surfaces disponibles, les bons packagings créent souvent une surprise à l’intérieur avec des motifs et / ou de l’impression, cela rend l’emballage fini et rend l’expérience d’usage plus intéressante !

6. PENSEZ À VOTRE CLIENT

Le packaging est avant tout quelque chose qui se doit d’être fonctionnel, comment vos clients vont-ils l’appréhender ? Combien de temps leur sera t-il utile ? Vont-ils le conserver ? L’ergonomie (prise en main de l’objet), sa facilité à être transporté, son poids, son matériau (cartonnage, plastique, verre…) doivent être traités avec le plus grand soin !

7. PENSEZ À LA LONGÉVITÉ

Comme pour beaucoup d’éléments dans le design, il est souvent conseillé de ne pas suivre des tendances qui sont souvent trop passagères. Optez pour des visuels, des typos, des couleurs et plus globalement des styles et ambiances qui peuvent durer ! En effet, le but d’un packaging n’est pas d’être changé toutes les semaines.

C’est la que le fait d’avoir un branding préalablement réfléchi prend tout son sens ! N’hésitez pas à consulter notre article sur le sujet . Faites-en sorte que votre identité graphique puisse se décliner non seulement sur vos différents supports de communication (numérique, papier…) mais aussi sur toutes vos sortes d’emballages et conditionnements (étiquettes, boite cadeau, pochette, sac en plastique, packaging carton, pots…).

Des designs modernes, élégants et simples se distinguent. Utilisez des lignes nettes, des couleurs simples qui fonctionnent bien ensemble et des polices sans empattement pour donner de la clarté. Vous pouvez également rendre votre packaging plus unique en utilisant des motifs attrayants et graphiquement intéressants ! Si le design est simple, minimaliste et attrayant, il attirera l’attention des gens qui seront curieux du produit – ils voudront en savoir plus.

8. IDENTIFIEZ LA FAÇON DONT VOTRE PRODUIT SERA VENDU

La vente de produits sur Internet est totalement différente de celle en magasin physique. Les consommateurs sont incapables de toucher et de sentir le produit avant de l’acheter, l’emballage doit donc faire appel à d’autres sens. Vous devez aussi anticiper la livraison, le produit est-il ré-emballer pour l’envoi? Les 2 packagings sont-ils compatibles ? N’y a t-il pas trop d’espace perdu ? … Si votre produit est vendu en magasin physique et qu’il trouve sur une étagère, il doit se démarquer des produits concurrents suffisamment pour que les consommateurs l’achètent.

Plus globalement, pensez à l’expérience. Considérez les actions qu’une personne traversera en se promenant dans votre stand, en parcourant vos produits en ligne ou en voyant votre marque dans la rue.

9. FOCUS SUR LA TYPOGRAPHIE

Que le produit soit vendu sur Internet, en magasin ou les deux, le texte sur l’emballage doit être lisible voire même graphique. Le marché cible déterminera la taille du texte. La couleur du texte doit s’harmoniser avec le design général de l’emballage. Cela nécessite également de mettre ce qui est important sur l’emballage et d’omettre les textes superflus. Si les consommateurs doivent faire nécessairement lire un texte pour savoir à quel point le produit est merveilleux, ils achèteront chez le concurrent.

10. PENSEZ VERT

De nombreux consommateurs sont de plus en plus conscients de la façon dont les produits qu’ils achètent affectent les questions environnementales. La plupart des gens recyclent et s’attendent à ce que les emballages de produits soient également respectueux de l’environnement. Le développement de designs d’emballages qui attirent l’attention, mais qui sont à la fois des emballages écologiques peut également stimuler les ventes (évitez donc le sur-emballage, les matériaux non recyclables…)

Attention, vois ne devez pas vous servir non plus du packaging comme d’un système de green washing ! Être une bonne entreprise citoyenne à l’égard de l’environnement est important et non pas seulement en bout de chaine !

11. CONSIDÉREZ-LE COMME UN INVESTISSEMENT

Investir dans des emballages de haute qualité fera comprendre aux consommateurs qu’ils achètent quelque chose de valeur. Rappelez-vous que l’emballage représente la marque et que si la valeur perçue est faible en fonction de l’apparence du produit, les consommateurs ne feront pas l’achat.

De plus, un produit bien packagé, est un produit protégé et qui subira moins la casse qu’un autre. Cela vous évitera donc d’avoir à gérer plus de SAV. Un client qui passe par le SAV juste après l’achat d’un produit parce qu’il est déjà abimé, c’est un client perdu !

12. PROTÉGEZ VOTRE PRODUIT

 

 

Les détails extérieurs sont importants pour attirer l’attention des consommateurs et des consommateurs potentiels. Toutefois, l’emballage doit également préserver le produit jusqu’à ce que les consommateurs soient prêts à l’utiliser. Considérez combien de temps le produit doit rester sur les étagères du magasin ou dans le processus de la chaîne d’approvisionnement. Les biens de consommation à rotation lente peuvent prendre plusieurs mois ou plusieurs années avant d’atteindre leur destination finale. Par conséquent, les matériaux d’emballage doivent pouvoir résister aux éléments avec lesquels ils entrent en contact, et ce sur le long terme !

13. PENSEZ À LA PRODUCTION

Il est important de déterminer comment l’emballage est rempli avec le produit. Les contraintes de production et de fabrication peuvent entraver la conception de l’emballage et doivent faire partie du processus initial. Des discussions continues avec le service de fabrication permettront de s’assurer que la conception est conforme à ce qui fonctionne le mieux. Assurez-vous de passer par plusieurs étapes de prototypage, d’en faire des tests d’usure et de chocs et des suivre leurs productions régulièrement ! Pour faire simple d’intérêt que vous portez à votre packaging doit être le même que celui que vous portez à votre produit ! Les 2 sont liés, ils ne vont pas l’un sans l’autre !

Vous vous sentez créatif et inspiré maintenant ? Nous l’espérons ! Les possibilités et les idées sont illimitées. L’astuce consiste maintenant à les adapter à votre marque. Votre packaging peut être fonctionnel, réutilisable, divertissant, attrayant ou complètement fou – mais soyez sûr d’une chose, plus votre emballage est inspirant, clair et lisible, plus votre produit a de chances de se vendre. Si vous avez besoin de plus d’inspiration ou d’aide pour créer vos propres idées d’emballage, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous pouvons alors passer à l’étape suivante et leur donner vie !
107 création est la pour vous accompagner, alors n’hésitez pas à nous contacter pour créer le packaging ou la gamme de packaging qui vous convient le mieux !

 

10 RAISONS POUR LESQUELLES LA COMMUNICATION INTERNE…

Aujourd’hui, et ce depuis la génération X, les employés de toutes entreprises sont de plus en plus exigeants quant à la façon dont leurs employeurs leurs parlent et les écoutent. Ils ont moins de temps à consacrer à la politique de bureau et exigent une forme de collaboration continue, une transparence et une rétroaction liée aux informations qu’ils font remonter. Ils travaillent différemment et ils ont besoin d’outils qui peuvent les aider à réussir dans ce nouvel environnement. La communication interne joue un rôle plus important que jamais dans l’alignement des employés sur les objectifs communs.

Voici les 10 raisons pour lesquelles vous devez porter un intérêt tout particulier à la communication interne de votre entreprise :

1. IMPLIQUER L’ENSEMBLE DE VOS ÉQUIPES

Pour qu’un nouveau plan de communication interne soit adopté et mis en œuvre avec engagement et efficacité, il est important que les principales parties prenantes soient consultées. Cela inclut bien entendu les employés eux-mêmes.

Comment veulent-ils que les communications internes fonctionnent ? De quelles informations ont-ils besoin ?
Réaliser un sondage anonyme est important pour obtenir une image aussi large que possible. En effet, sans cette consultation de vos équipes, comment envisageriez-vous d’améliorer ou de perfectionner un système alors que vous n’avez aucune idée des problèmes qui se posent ? En posant les bonnes questions et en donnant la parole à vos employés (avec une boîte à idée par exemple) vous pourrez choisir quelle stratégie de communication et quel plan d’action adopter.

2. ATTEINDRE VOS OBJECTIFS

Il est primordial pour chaque employé, de comprendre les objectifs de l’entreprise, de connaître les plans pour y arriver et d’être certains de leur rôle dans l’équation. Chacun veut se sentir valorisé, écouté et faire partie de l’équipe. C’est particulièrement vrai pour les millennials et la génération Z, qui comptent beaucoup sur la rétroaction et l’interaction. Ayant grandi à l’ère des réseaux sociaux, ils sont habitués à un flux constant de goûts, de partage et de commentaires.

Mais ne vous limitez pas à montrer aux employés les objectifs à atteindre ; vous devez aussi afficher les actions que chaque personne peut entreprendre pour contribuer. Par exemple, il est très efficace et motivant d’afficher et de partager régulièrement de l’information sur ce qu’une équipe ou une entreprise a accompli. Atteindre ensemble les objectifs fixés augmente le sentiment de travail d’équipe de progrès et la motivation du personnel !

Créez de grands objectifs qui sont SMART : Spécific, Measurable, Attaignable, Relevant, Timely, c’est à dire :
-Précis (qui, quoi, lequel, où, pourquoi)
-Mesurable (de où à où)
-Atteignable (comment)
-Pertinent (digne d’intérêt)
-Opportun (quand)

Plus vos objectifs sont clairs et que vos employés comprennent leur place pour les atteindre et plus ils seront impliqués et engagés à vos côtés ! Gardez en tête qu’aujourd’hui, une grande partie des actifs veut une carrière dans laquelle ils estiment que leur travail compte.

Un système de communication interne qui fonctionne bien peut motiver les employés à travailler à l’atteinte d’objectifs communs. En expliquant le « pourquoi », votre entreprise peut impliquer vos équipes d’autant plus sur le »quoi ».

3. GARDER LE CONTRÔLE DU MESSAGE ET DE SON ORIGINE

Les employés ne devraient jamais être informés des nouvelles importantes de l’entreprise par une source externe. La seule façon de faire face à la vitesse actuelle de l’information externe (smartphones, web…) et même de dépasser cette vitesse et de rendre les points de vue internes facilement accessibles, non seulement en temps de crise, mais aussi dans les opérations quotidiennes !

Deux ingrédients principaux sont nécessaires pour s’assurer que l’information provient de la bonne source, qu’elle est opportune et qu’elle atteint tous les employés :

Tout d’abord, un processus d’édition bien défini, mais flexible et rapide avec une chaîne d’approbation courte de haut en bas dans la hiérarchie. La conception d’une telle structure est similaire au défi auquel les entreprises ont dû faire face il y a quelques années lorsqu’elles ont dû définir des approches stratégiques pour répondre à des tweets critiques à leur égard.

Deuxièmement, les entreprises doivent établir des canaux rapides, interactifs, fiables et qualitatif pour atteindre tous leurs employés. Rapide et interactif signifie numérique et aujourd’hui numérique signifie mobile. Comme dans bien d’autres cas, une combinaison de nouvelles procédures, compétences et technologies est nécessaire pour créer la confiance et la transparence. Cela permet aux entreprises de garder le contrôle des messages qu’elles envoient, au lieu de laisser des informations susceptibles d’être interprétées individuellement.

4. RESPONSABILISER ET SOUTENIR LES CADRES INTERMÉDIAIRES

La plupart des entreprises diffusent l’information en cascade de haut en bas à travers leurs hiérarchies. Le ruissellement de l’information entraîne souvent des retards, une rétroaction limitée et une dépendance totale à l’égard des efforts de communication individuels de chaque personne dans la chaîne.

Beaucoup de messages sont diffusés – le problème, c’est que la plupart d’entre eux n’atteignent pas les personnes qui font réellement le travail. La communication interne peut rendre cette chaîne beaucoup plus efficace.

Le fait de donner en tout temps aux cadres intermédiaires les moyens de disposer des ressources et de l’information nécessaires leur permettra d’être les meilleurs leaders et communicateurs possible pour leur personnel. Donnez-leur les outils de communications dont ils ont besoin et laissez-leur la possibilité d’élaborer et de piloter une forme de communication destinée à leurs équipes.

La communication interne est une occasion précieuse votre entreprise de mieux comprendre votre personnel et, ce faisant, de former de meilleurs gestionnaires et d’entreprendre les meilleures actions managériales.

Bien que, selon une étude récente, les millennials comptent le plus grand nombre de diplômés universitaires, nombreux sont ceux qui ne se sentent pas préparés à résoudre des conflits, à négocier et à gérer d’autres personnes. Ils croient qu’ils n’ont pas les compétences requises et qu’ils ne sont pas capables de superviser les générations plus âgées. Pour les accompagner, il est essentiel d’avoir notamment recours à de la communication digitale, à l’interactivité et construire une réelle culture d’entreprise !

5. TENIR LA PROMESSE DE LA MARQUE ET SATISFAIRE VOS CLIENTS

Vos clients attendent de votre marque qu’elle tienne ses promesses, et ce constamment !
Comment les grandes entreprises s’assurent-elles que les promesses soient tenues et que le message et les valeurs de l’entreprise soient toujours les mêmes, malgré une information distribuée par des centaines, voire des milliers de cadres intermédiaires ? Elles le font par le biais de communications internes avec des employés de première ligne (notamment des responsables de communication).

Des objectifs clairement communiqués, un personnel bien formé, informé et heureux de travailler pour votre entreprise amélioreront de manière significative la rencontre d’un client avec la marque et, cela va de soi, augmenteront les bénéfices.

L’expérience client est le secteur le plus important pour les spécialistes du marketing.
Les grandes marques se construisent de l’intérieur vers l’extérieur. Commencez par vos employés, leur satisfaction et leur confiance se refléteront directement sur vos clients !

6. GÉRER LES TEMPS DE CRISES

Une communication efficace, opportune et prudente est essentielle pour maîtriser une crise interne ou externe. La façon dont vos employés et les intervenants externes perçoivent un incident (négativement ou positivement) est un facteur important pour déterminer si l’incident se transforme ou non en une véritable crise. Toutefois, des recherches internes sur les communications en situation de crise ont révélé que les gestionnaires communiquent souvent beaucoup moins bien avec les employés en situation de crise.

Non seulement la communication interne peut vous aider à orienter les perceptions des gens au sujet d’une situation, mais elle favorise également la gestion des crises à court et à long terme. La gestion à court terme porte sur l’incident lui-même, tandis que les plans à long terme sont davantage axés sur la préservation de la réputation de l’entreprise et l’adoption de mesures afin d’éviter que des situations négatives ne se reproduisent. En mettant en place une structure organisationnelle, des plans et des canaux (en soit une communication de crise) avant qu’une crise ne survienne, vous permettra de gérer ces situations, peu importe la taille, la réputation ou le secteur de votre entreprise.

En temps de crise, impliquez au maximum vos employés, en en communiquant avec eux et en écoutant leurs opinions (quels que soient leurs statuts et leurs postes) afin de résoudre cette situation.

7. CRÉER UN MEILLEUR ENVIRONNEMENT DE TRAVAIL

Un meilleur environnement de travail aidera les entreprises sur deux fronts : éviter les taux de roulement élevés et attirer de nouveaux talents.

Les taux de roulement augmentent et coûtent très cher aux entreprises. Les millennials en particulier, sont connus pour le job-hop. Beaucoup d’entre eux disent qu’ils sont prêts à changer de poste au cours des deux prochaines années. C’est maintenant à votre entreprise de les faire rester. Une bonne communication interne fournit une rétroaction constante l’engagement des employés augmente, ce qui à son tour diminue le taux de roulement et permettra à votre entreprise d’économiser de l’argent.

Que vous essayiez d’attirer des talents ou de les retenir, les employés ont besoin de connaître leurs employeurs. Un système de communication interne qui fonctionne bien et un environnement de travail ouvert donneront à votre entreprise un avantage dans le marché actuellement hautement concurrentiel.

En fin de compte, il n’y a pas de meilleure publicité pour votre marque que des employés et des clients heureux.

8. ASSURER L’UNIFORMITÉ

Pour que les employés aient confiance dans les communications internes, le message doit être cohérent en termes de ton et d’orientation. En développant un univers cohérent sur votre intranet, vos newsletters, etc., vous vous assurez de la qualité de votre communication d’entreprise. Votre image de marque déclinée sur tous supports permettra de relier le contenu et rétablir un réel marketing de communication.
Pour atteindre l’ensemble de votre auditoire, assurez-vous que vos communications abordent « l’ethos » qu’est-ce que j’y gagne ? Vous obtiendrez de meilleurs résultats et aurez un effet plus puissant si les gens savent comment faire ; écouter, considérer et ensuite avoir un débat significatif sur les questions et le dialogue soulevés dans le cadre des communications internes, va leur profiter, par exemple, en améliorant leur environnement de travail.

Un employé devrait pouvoir choisir la façon dont il s’engage dans les communications internes. Le type d’information et de message  » qu’il reçoit doit toujours être les mêmes. Les employés veulent une version unique de la vérité afin de pouvoir prendre des décisions éclairées et exprimer leur opinion ou leurs idées en toute confiance.

C’est là qu’un intranet prend tout son sens en tant que méthode de communication interne, permettant un contrôle plus facile des communications internes, en particulier dans les grandes organisations. Un bon intranet peut imposer aux auteurs un processus qui garantit que les pages sont vérifiées avant d’être poussées en direct, ce qui aide à maintenir le plan de communication interne.

9. LIMITER LES RUMEURS ET ASSURER LA TRANSPARENCE

Le bouche-à-oreille peut parfois aider les employés à interpréter une information de gestion. De plus, cela permet d’améliorer le relationnel entre les employés et elle diffuse des connaissances et des conseils qui peuvent rendre le travail plus efficace.

D’un autre côté, le bouche-à-oreille peut déformer le sens de l’information ; elle soutient les rumeurs et les malentendus ; et elle est difficile à contrôler.

Une bonne communication interne peut aider à accroître les avantages du bouche-à-oreille ou plus simplement de la communication entre employés. Elle ralentira les rumeurs en communiquant fréquemment et immédiatement. Chaque salarié pourra ainsi mieux interpréter l’information et les instructions.

Les employés accordent une grande importance à la transparence dans leurs interactions avec les différents niveaux de direction, allant jusqu’à dire qu’il s’agit du principal facteur lié à leur satisfaction au travail.

Parler aux employés ne joue plus le second rôle après les communications externes. Il s’agit d’une fonction commerciale clé (au même titre que de mettre l’accent sur l’esprit d’équipe par exemple) qui inspire et harmonise l’ensemble de votre organisation. Les professionnels de la communication interne doivent placer la barre plus haut et mettre leurs idées à l’ordre du jour du conseil d’administration.

10. AVOIR DE LA COHÉRENCE AVEC LE PLAN DE COMMUNICATION EXTERNE

Il n’y a rien de pire que de dire quelque chose en interne et de trouver un message différent présenté à l’externe, ou de constater que des informations vitales ont sauté la voie de la communication interne pour être présentées directement sur le site web de la société. Ce genre de situation érodera la confiance votre personnel, réduisant considérablement votre capacité à communiquer efficacement.

Bien que le message, le ton, l’objectif et l’auditoire de vos communications externes soient très différents de ceux de vos communications internes, il est important qu’il y ait cohérence entre les deux, en termes généraux, ils devraient s’entendre, avoir des valeurs communes et s’unifier !
Pour mieux communiquer et obtenir une image posititive, ayez donc une stratégie globale (communication écrite, communication internet, affichage dynamique) et faites en sorte qu’elle soit interne et externe !

NOS SERVICES

Vous souhaitez améliorer votre communication interne et réaliser de nouveaux supports de communication (numérique ou papier) ? Alors 107 Création est là pour vous aider à utiliser ces leviers !

Nous vous avons listé ici 10 raisons pour lesquelles votre communication interne est essentielle. Cependant, pour que cette communication transversale soit impactante, il faudra miser sur le graphisme et créer une réel image de marque et une identité visuelle ! Le choix des supports, la hiérarchisation de l’information, les mises en page, les couleurs, les typographies et éléments visuels choisis auront une réelle importance sur la façon dont le message sera interprété par vos employés. N’hésitez pas à demander un devis !

QUELS RÉSEAUX SOCIAUX POUR VOTRE ENTREPRISE ET…

Quelle que soit la taille de votre entreprise, vous avez besoin d’être sur les réseaux sociaux ! Si ce n’est pas le cas, vous n’avez pas accès à des outils de webmarketing efficaces et bon marché. Avec actuellement 2,8 milliards d’utilisateurs dans le monde, cela signifie que plus d’un tiers de la population mondiale utilise une forme ou une autre de réseaux sociaux pour communiquer. Ce type de marketing représente donc une tactique impérative pour stimuler vos campagnes de communication en ciblant un plus grand nombre de personnes.

Aujourd’hui, les gens (notamment les 15-30ans) sont sur les réseaux sociaux toute la journée, tous les jours – les marques doivent donc aller où les gens sont !

Quels réseaux sociaux utiliser et comment ?

Cependant, toutes les plateformes de médias sociaux ne conviennent pas à toutes les entreprises. Vous devriez investir votre temps et vos compétences dans les plateformes où vous êtes le plus susceptible d’atteindre et de toucher votre public ciblé. Faites du sur-mesure !

Bien que les réseaux sociaux représentent pour beaucoup une source de divertissement, vous devez en temps qu’entreprise les utiliser de manière professionnelle ! Renseignez-y un maximum d’information pour être le plus visible possible et préservez au mieux votre e-réputation, pour cela, commencer par faire la distinction entre réseaux sociaux professionnels / d’entreprise et privé !

Pour choisir le meilleur réseau de médias sociaux pour votre entreprise, renseignez-vous sur les les différents canaux et comment les utiliser pour votre entreprise. Voici les bases que vous devriez connaître sur les plateformes les plus populaires.

DESCRIPTIF DES DIFFÉRENTS RÉSEAUX SOCIAUX :

FACEBOOK

logo facebook réseaux sociaux

Facebook est le réseau social le plus populaire, et chaque entreprise devrait avoir une page Facebook. Lorsqu’elle est utilisée correctement, cette page peut être inestimable pour les petites entreprises, tout d’abord car votre page sera extrêmement bien référencée sur Google !

Vous pouvez utiliser Facebook pour tout partager, des photos aux mises à jour importantes de l’entreprise. Avec un compte d’entreprise, vous avez accès à de puissants outils publicitaires et à des analyses approfondies. Les pages d’affaires offrent également de nombreuses options de personnalisation et vous pouvez mettre en évidence des informations telles que vos coordonnées, les heures d’ouverture, les produits et services que vous offrez, et bien plus encore. Facebook c’est le réseau social qui vous permettra de générer le plus de trafic et de le renvoyer vers votre site web ! Vous pouvez également la messagerie instantanée (Messenger) pour permettre à vos clients de vous contacter de ma manière personnelle.

INSTAGRAM

Logo Instagram réseaux sociaux

Instagram est de plus en plus populaire. De Instagram Live à Instagram Stories, les entreprises ne manquent pas d’outils pour promouvoir leurs services et produits. Instagram est une plateforme visuelle entièrement basée sur des messages photo et vidéo.

Il est important de noter que cette plateforme est presque entièrement mobile : vous ne pouvez pas prendre de photos ou créer de nouveaux messages sur la version de bureau (bien que certains outils de gestion des médias sociaux comme Hootsuite et Buffer permettent la planification directe d’Instagram sur leurs plateformes de bureau). Les créneaux plus artistiques ont tendance à exceller sur Instagram. Il est important que la personne qui gère votre compte ait un bon sens du détail et au minimum des compétences de base en photographie, de sorte que les photos et les vidéos affichées sur votre compte soient de haute qualité.

TWITTER

Logo Twitter réseaux sociaux

Bien que Twitter soit idéal pour les courtes mises à jour et le partage de liens vers des articles de blog, ce n’est pas le cas pour toutes les entreprises. Sur Twitter, vous pouvez partager de courts tweets (240 caractères ou moins), des vidéos, des images, des liens, des sondages et plus encore. Il est également facile d’interagir avec les utilisateurs sur cette plate-forme en mentionnant les utilisateurs dans vos messages, ainsi qu’en aimant et en retweetant les tweets. Twitter permet la prise de parole, c’est le bouche-à-oreille des réseaux sociaux !

Si vous êtes une entreprise très visuelle ou si vous n’avez pas de blog, vous pouvez sauter ce réseau de médias sociaux. Certaines entreprises utilisent cette plateforme pour gérer les services à la clientèle (SAV notamment) parce que les clients qui sont également actifs sur la plateforme chercheront des entreprises pour exprimer leurs préoccupations ou partager des éloges.

Si vous avez du contenu intéressant, Twitter est un excellent outil pour faire passer le mot rapidement. Les Hashtags aident à booster les messages, et si un utilisateur avec beaucoup d’adeptes vous retweets, votre contenu pourrait devenir viral. Mais avec Twitter, il est important de trouver l’équilibre. Ne partagez pas seulement vos propres liens ou médias ; assurez-vous de relayer aussi beaucoup de contenu intéressant et pertinent provenant d’autres utilisateurs de Twitter.

PINTEREST

Logo Pinterest réseaux sociaux

Cette plate-forme orientée visuellement permet aux utilisateurs d’enregistrer et d’afficher le contenu en « épinglant » des tableaux d’affichage numériques, qui peuvent être organisés par catégorie. Par exemple, un utilisateur personnel peut avoir un tableau dédié aux recettes, un autre tableau dédié à la photographie, et ainsi de suite. La plate-forme dispose également d’une série de types spéciaux d’épinglettes appelés Rich Pins, que les marques peuvent utiliser pour ajouter des informations spécifiques à leurs épinglettes, comme des détails sur les produits et même des cartes de localisation. Chaque épingle comprend une image ou une vidéo.

Pinterest est idéal pour les entreprises de niche, mais peut ne pas l’être pour toutes les entreprises. Les catégories populaires sur le site sont les projets de bricolage, la mode, l’exercice, la beauté, la photographie et la nourriture. Cela ne veut pas dire que les entreprises qui ne font pas partie de ces catégories ne peuvent pas réussir sur la plateforme, mais cela fait de Pinterest un outil de marketing particulièrement efficace pour les entreprises dans ces domaines.

SNAPCHAT

Logo Snapchat réseaux sociaux

Snapchat est un autre réseau social visuel, sur mobile uniquement, connu pour son contenu qui disparait. Ses utilisateurs peuvent s’envoyer des vidéos et des photos entre eux, ou poster du contenu dans leurs histoires publiques, qui disparaît après 24 heures. L’application a été étendue pour inclure le chat, la messagerie, le stockage d’images, les événements et le contenu multimédia. Désormais, le contenu peut facilement être sauvegardé et téléchargé ailleurs.

Parce que les messages sont temporaires, il y a moins de pression pour créer du contenu irréprochable visuellement. Vous pouvez également voir combien et quels utilisateurs spécifiques ont consulté votre « story ». Une petite entreprise utilisera très probablement la fonction « story » de la plate-forme, mais n’oubliez pas que seuls les utilisateurs qui vous ont ajouté peuvent voir ce type de contenu. Cependant, une fois que vous avez un public, Stories vous permet de créer facilement du contenu interactif et axé sur l’histoire.

YOUTUBE

Logo Youtube réseaux sociaux

YouTube est une plateforme de partage de vidéos où les gens peuvent voir, télécharger, évaluer, partager et commenter du contenu. Maintenant propriété de Google, le site est un immense centre d’information et de divertissement.

De nombreuses entreprises sur YouTube ont une composante créative, visuelle ou éducative. Il est important d’avoir un éditeur vidéo sur mesure pour produire du contenu de qualité. Cependant, votre entreprise n’a pas besoin d’un canal de commercialisation sur la plate-forme. Vous pouvez vous tourner vers des influenceurs de YouTube qui publient fréquemment des vidéos et maintiennent souvent un large public. Souvent, les entreprises s’associent à ces YouTubers pour le placement de produits, parce qu’ils ont déjà des publics intéressés.

LINKEDIN

Logo LinkedIn réseaux sociaux

Bien que LinkedIn ne soit peut-être pas la plateforme de réseau social la plus populaire, elle compte déjà 260 millions d’utilisateurs mensuels et constitue la meilleure plateforme pour le réseautage professionnel. Elle est une excellente plateforme pour trouver les meilleurs talents, vous présenter comme un leader de l’industrie et promouvoir votre entreprise.

LinkedIn est conçu pour être plus professionnel que les autres plateformes de médias sociaux. Les utilisateurs créent des profils similaires à des curriculum vitae, et les entreprises peuvent créer des pages qui mettent en valeur leur entreprise. Parce que LinkedIn est une plateforme professionnelle, c’est le meilleur endroit pour afficher des offres d’emploi et des informations sur la culture d’entreprise. Vous pouvez vous joindre à des groupes LinkedIn spécifiques à votre secteur d’activité pour poser des questions et y répondre. Cela aide votre marque, vous place en tant qu’expert de l’industrie et attire les gens sur la page et le site Web de votre entreprise.

COMMENT UTILISER CES RÉSEAUX SOCIAUX ?

Maintenant que vous avons fait une liste des principaux réseaux sociaux, voici un guide d’utilisation en 9 points !

1- AVOIR UNE IDENTITÉ NUMÉRIQUE VISUELLE

Votre identité numérique s’appuie sur différents marqueurs, travaillez tout d’abord sur la cohérence de vos images de « profil » en mettant en avant votre logo, attention en fonction des différentes plates-formes, les cadrages ne seront pas identiques ! Ces images doivent être obligatoirement de bonne qualité et attrayantes, elles doivent raconter votre histoire. Faites-en sorte d’être reconnaissable et identifiable en gardant des traits communs d’un réseau à l’autre : images, description, liens, informations, contact. Pensez également à lier vos réseaux les uns aux autres !

2- AVOIR UN PLAN

Toute bonne stratégie commerciale commence par un bon plan. Le marketing des réseaux sociaux pour les entreprises n’est pas différent. Puisqu’ils sont si faciles à utiliser et que vous pouvez les utiliser gratuitement, il pourrait être tentant de plonger et de simplement commencer à poster.

Mais sans plan, vous n’avez aucun moyen de savoir ce que vous essayez de réaliser avec vos via les réseaux sociaux, et aucun moyen de mesurer si vous y arrivez. En prenant le temps de créer un plan dès le départ, vous vous assurerez que tous vos efforts contribuent à la réalisation d’objectifs commerciaux précis.

Vous devez :

Un calendrier éditorial est nécessaire pour publier sur les réseaux sociaux

A- Définir les buts et les objectifs des médias sociaux : ils doivent être spécifiques, mesurables, atteignables et pertinents. Basez vos objectifs sur des mesures qui auront un impact réel sur votre entreprise, comme l’acquisition de clients ou l’augmentation de votre taux de conversion.

B- Faire des recherches sur la concurrence : que fait votre concurrence sur les médias sociaux ? Bien que vous ne vouliez pas les copier, apprendre de ce que les autres font est un excellent moyen de réduire votre courbe d’apprentissage. Une analyse de la concurrence et certaines stratégies d’écoute sociale peuvent vous donner un aperçu de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas pour d’autres entreprises comme la vôtre. Cette stratégie est essentielle au démarrage, pensez cependant à faire de la veille régulièrement !

Créer un calendrier de stratégie de communication : Il vous aide à publier le bon contenu sur les bons canaux sociaux au bon moment. Il doit vous permettre d’être clair sur le type de contenu à publier pour cela, essayez de commencer par la règle 80-20. Utilisez 80 % de votre contenu pour informer, éduquer ou divertir votre public et 20 % pour promouvoir votre marque ou vendre vos produits.

3- CONNAITRE VOTRE PUBLIC

L’utilisation des médias sociaux pour les petites entreprises vous permet de microcibler votre public, mais vous devez d’abord comprendre qui est votre public. En compilant des données sur vos clients actuels et en approfondissant l’analyse des réseaux sociaux, vous pouvez vous faire une idée précise de qui achète chez vous et qui interagit déjà avec vous en ligne. Ensuite, vous pouvez revoir votre plan de réseaux sociaux pour y inclure des moyens d’atteindre plus de gens comme eux.
N’oubliez pas que vous écrivez pour le web ! Ne soyez pas trop formel, les réseaux sociaux doivent vous permettre d’être proche de votre clientèle, vous pouvez vous permettre d’être parfois drôle, décalé, sans tomber dans le vulgaire ou potache !

4- ÉTABLIR DES RELATIONS

Etablir des relations sur les réseaux sociaux

L’avantage unique des médias sociaux par rapport aux autres canaux de marketing est qu’ils vous permettent de parler directement aux clients et à leurs adeptes. Vous pouvez établir des relations au fil du temps, plutôt que de demander une vente dès le départ. C’est l’une des raisons pour lesquelles 93 % des personnes qui suivent les petites et moyennes entreprises sur Twitter envisagent d’acheter auprès des PME qu’elles suivent, selon un rapport de Twitter et Research Now.

Lorsque les gens engagent la conversation sur votre contenu ou vos publicités, vous devez sauter sur l’occasion et répondre. Ceci permet d’établir une relation de confiance et de former les premières étapes d’une relation client enrichissante.

Les groupes Facebook sont une autre excellente façon de bâtir une communauté et d’établir des relations et de fidéliser la marque. Vous trouverez également des outils collaboratifs pour mieux répondre aux exigences de votre audience !

En utilisant les canaux sociaux, vous pouvez également établir des liens et des relations avec d’autres entrepreneurs et influenceurs dans votre créneau. Vous pensez que votre entreprise est trop petite pour travailler avec des influenceurs ? Pensez aux microinfluenceurs (à commencer par 10 000 adeptes) ils peuvent être incroyablement efficaces pour établir la confiance de la marque, et ils ne sont souvent pas hors de portée financièrement.

5- ÉLARGIR VOTRE AUDIENCE

Développez votre audience sur les réseaux sociaux

Une fois que vous avez dominé votre créneau de marché original, vous pouvez utiliser des outils sociaux pour atteindre de nouveaux publics.

En utilisant les options de ciblage, en faisant appel à la promotion payante de contenu ou de post, vous pourrez intéresser une clientèle qui soit ne vous connait pas, soit qui ne fait pour l’instant pas appel à vous !

Vous pouvez également utiliser les médias sociaux pour attirer de nouveaux clients vers votre entreprise locale. Par exemple, les flux de géorecherche Hootsuite peuvent vous aider à surveiller et à répondre aux conversations locales concernant votre entreprise et à établir des relations avec d’autres entreprises dans votre région.

6- PARTAGER DES VISUELS ATTRAYANTS

La qualité de vos visuels est primordiale sur les réseaux sociaux

Les gens en sont venus à s’attendre à ce que les messages sociaux comportent une composante visuelle. Les données internes de Twitter, par exemple, montrent que les gens sont trois fois plus susceptibles de s’engager avec des Tweets qui ont des éléments visuels comme une vidéo, une photo, une infographie ou un GIF. L’image est donc essentielle pour que votre publication devienne virale !

Ou peut-être pouvez-vous utiliser des photos de vos clients pour montrer comment ils utilisent votre service !

Une autre option est d’utiliser des photos d’archives. Il y a beaucoup de photos gratuites et de haute qualité en ligne que vous pouvez légitimement utiliser dans vos messages sociaux. Assurez-vous simplement de vous en tenir à l’utilisation de photographies d’archives sous licence ! Évitez cependant de n’utiliser que ce genre d’image ! Alterner avec vos propres visuels pour que le contenu soit plus personnel et réel !

7- METTRE L’ACCENT SUR LA RÉGULARITÉ ET LA QUALITÉ

Le nombre d’options de marketing des réseaux sociaux pour les TPE et PME peut sembler écrasant, mais vous n’avez pas besoin de tout faire. Il est beaucoup plus important de créer un contenu de qualité sur deux ou trois canaux clés où vous pouvez vraiment communiquer avec votre public que d’être présent sur chaque réseau social.

Par-dessus tout, assurez-vous que vos postes sociaux offrent de la valeur. Si tout ce que vous faites, c’est de vendre et de vendre, il y a très peu de motivation pour que les gens vous suivent. N’oubliez pas que le marketing social consiste avant tout à établir des relations. Soyez humain, honnête.

Concentrez-vous sur l’utilisation d’un ou deux canaux sociaux, au moins pour commencer. Soyez régulier dans votre fréquence de publication ! Une fois que vous avez maîtrisé ces réseaux, vous pouvez bâtir à partir de ce que vous avez appris et étendre vos efforts.

8- PLANIFIER VOTRE CONTENU

Nous avons parlé de la création d’un calendrier à contenu social, une fois qu’il est en place, vous pouvez créer vos messages sociaux à l’avance et utiliser des outils de planification pour les afficher automatiquement au bon moment.

Cela vous permet de consacrer un bloc de temps par jour ou par semaine à la création de votre contenu social, plutôt que de le voir devenir une activité qui vous éloigne des autres tâches de la journée.

9- SUIVRE VOS PERFORMANCES

Mesurez vos performances sur les réseaux sociaux

Lorsque vous mettez en œuvre votre stratégie sociale, il est important de faire le suivi de ce qui fonctionne et de ce qui ne fonctionne pas afin de pouvoir peaufiner vos efforts et améliorer vos résultats. Sur chaque réseau social, vous trouverez des outils d’analyse, mais aussi des outils de gestion précis, consultez-les régulièrement !

Une fois que vous avez une idée de base du fonctionnement de votre stratégie, il est temps de commencer à chercher des moyens d’obtenir des résultats encore meilleurs. Faites varier votre contenu et observez ce qu’il plait le plus à votre audience !

Vous avez besoin d’aide pour créer vos pages réseaux sociaux et produire du contenu ? 107 Création vous propose de vous accompagner pour être visible et audible auprès de votre cible, d’avoir accès à un community management de qualité et centré sur vos objectifs !