LES 11 ÉTAPES POUR CRÉER UN BRANDING CRÉATIF À L’IMAGE DE VOTRE MARQUE

/ Graphisme /

Pour les entreprises qui débutent, ou bien qui se lancent dans une refonte, la création d’une marque est un processus créatif passionnant, mais aussi une source de stress. Votre marque est le premier point de contact que les consommateurs ont avec votre produit ou service, il est donc important de mettre votre meilleur visage en avant.

Une fois que vous avez une bonne idée de ce que vous aimeriez que votre marque véhicule, l’étape suivante consiste à traduire ces idées en un regard et une voix. Bien que cela puisse paraître intimidant au premier abord, la mise en place d’un branding de qualité peut se décomposer en 6 étapes faciles :

QU’EST CE QUE LE BRANDING ?

Dernièrement, le mot « branding » a été constamment utilisé comme une chose à la mode, en particulier dans l’industrie de la mode, beaucoup de gens en ont oublié son sens véritable. Le branding est une combinaison d’éléments, utilisés pour créer une image permettant d’identifier un produit, une marque et de le différencier de ses concurrents, c’est un design unique, un signe, un symbole, des mots… Le branding est une représentation visuelle que les gens mettent en corrélation avec une entreprise ou un produit. Une identité de marque efficace est celle que les clients associent à un haut niveau de crédibilité et de qualité.

Cependant, une image de marque puissante ne dépend pas seulement des caractéristiques esthétiques des éléments de la marque, mais aussi des composants tels que le message et l’attrait émotionnel. Pour créer une identité de marque et un branding appropriés, les designers doivent se pencher sur les objectifs de l’entreprise, faire des recherches sur le marché et son public cible. Ici, nous avons divisé un processus de branding en 11 étapes essentielles que 107 création applique pour chacun de ses projets.

1. OBJECTIFS COMMERCIAUX ET IDENTITÉ DE MARQUE

Bien sûr, ce n’est pas un designer qui fixe les objectifs d’une entreprise ou définit son identité de marque, cependant, ces informations sont essentielles pour tout le processus de branding. Pour obtenir les résultats escomptés, l’entreprise doit fixer ses priorités et ses valeurs au démarrage afin que l’équipe chargée du branding sache quelle direction prendre.

Une marque qui souhaite créer un branding doit fournir à un designer une description caractérisant son entreprise. Par exemple, les concepteurs peuvent demander aux clients de dresser une liste de 4 ou 5 mots-clés décrivant leur entreprise, ou du moins ce qu’ils veulent qu’une entreprise soit !

La pratique montre que tous les clients ne viennent pas chez les designers préparés. Il se peut qu’ils ne pensent pas aux détails et ne demandent qu’une présentation visuelle attrayante qui apportera du succès à leur entreprise. Bien qu’il est vrai que le projet final doit être esthétiquement et visuellement irréprochable, ceci ne constitue pas l’essence même de la conception. Les clients voient souvent des designers graphiques comme des artistes qui créent de belles images et vous ne pouvez pas vous attendre à ce qu’ils connaissent toutes les particularités du flux de travail des designers.

Il est important pour ces professionnels de l’image de connaitre des éléments tels que la psychologie dans le design. Elle peut être très utile pour comprendre le comportement des utilisateurs et leurs réactions possibles à la conception. De plus, les principes de psychologie peuvent aider les créatifs à établir une communication efficace avec les clients. Beaucoup de clients qui ne sont pas certains de leurs désirs et de leurs préférences et c’est là que la psychologie les aide. Si un concepteur trouve les bonnes questions à poser, il sera plus facile de créer un guide en fonction des souhaits du client.

2. ÉTUDES DE MARCHÉ

Lorsque les objectifs sont fixés et que l’identité de marque semble claire, les designers analysent le marché sur lequel l’entreprise souhaite se positionner. Cette étape est essentielle pour tous les toutes formes de design, qu’il s’agisse d’un logo ou d’une application mobile. Cette analyse aide à s’immerger dans l’environnement de la (future) marque et à comprendre les particularités qui peuvent influencer son succès.

Les concepteurs (souvent le chef de projet) creusent l’information sur le marché et les concurrents potentiels. Il est bon d’apprendre de l’expérience de quelqu’un, qu’elle soit bonne ou mauvaise. Faire appel à des experts dans ce domaine permet de créer un logo unique et efficace et de construire une identité visuelle et un branding qui se démarqueront.

N’oubliez pas que design n’est pas un art pur. Si vous comptez uniquement sur le sens de la beauté, vous risquez d’échouer.

3. ÉTUDES UTILISATEUR & PERSONNA

Votre public – c’est-à-dire les personnes à qui vous essayez de vendre vos produits – devrait être le principal moteur du choix de votre esthétique.

Si vous ne l’avez pas déjà fait, le moment est venu pour le designer de créer une personnalité marketing pour vous aider à comprendre le client idéal avec que vous aurez dans l’avenir. Posez-vous des questions sur cette personne : Où habite-t-elle ? Où travaille-t-elle ? À qui s’adresse-t-elle pour obtenir de l’information ? Qu’est-ce qui lui plaît ?

Lorsque le designer aura une vue d’ensemble de ces informations, il pourra commencer à faire des choix graphiques !

4. FAIRE DES PLANCHES TENDANCE

Lors d’un processus de création ou de repositionnement d’une image de marque, une phase de recherche tendance est une nécessité. Aujourd’hui, des sites comme Pinterest sont particulièrement utiles pour cette étape clé.

Les créatifs doivent penser à votre entreprise et à ce que vous voulez que vos clients pensent et ressentent lorsqu’ils apprennent votre existence. Ils traduisent ensuite ces pensées et ces sentiments en repères visuels qui résonnent en vous et sont cohérent avec votre identité de marque.

Ils recherchent des choses dont ils vont s’inspirer, il peut s’agir :

– D’autres entreprises
– Personnages ou marques influentes auxquels vous tenez
– D’ambiances / sentiments que vous aimeriez évoquer
– De couleurs, de typographies ou de tout élément visuel

Pour cette étape, il est souvent utile que vous fournissiez vous-même quelques visuels afin de s’assurer que le designer part dans une direction similaire à ce que vous avez en tête !

Le designer graphique composera ensuite les planches et palettes de couleurs pour trouver la meilleure combinaison pour votre marque. La couleur peut être un premier contact important avec votre marque ou votre entreprise, et s’assurer que vous avez une association qui envoie un message cohérent et fort est vital.

Cette phase permet aux créatifs de vous ouvrir l’esprit à des idées de branding que vous n’aviez peut-être jamais envisagées auparavant. Il ne s’agit pas de prendre des décisions immédiates, mais plutôt d’explorer vos possibilités.

5. COMPRENDRE LES STYLES

L’esthétique du design est en constante évolution, en fonction de vos objectifs, de vos valeurs et de votre cible, les créatifs (souvent issus d’école d’art et de design) vous proposeront un ou plusieurs styles :

CLASSIQUE : Pensez à des marques comme Coca-Cola ou Goodyear. Bien que les tendances récentes puissent sembler excitantes, elles sont aussi celles qui risquent le plus de devenir rapidement désuètes. En établissant une esthétique de design classique pour votre marque, vous pourriez avoir quelque chose de sérieux et durable et la capacité d’atteindre un large public.

RÉTRO : Le logo de Starbuck est un bon exemple de rétro bien fait. Les designs rétro sont parfaits pour les marques qui s’adaptent à l’esthétique. Les cafés branchés et les salons de coiffure à rabais profitent de ce look et le mettent à jour pour 2016. Bien que certains puissent considérer le rétro comme un vieux chapeau, il connaît une recrudescence de popularité dont votre marque pourrait profiter.

CONCEPTUEL (ou material design) : Le logo simple de Google en est un bon exemple, probablement parce qu’ils l’ont inventé le « material design » ! Cette technique innovante et moderne (évolution du flat design) utilise les grilles, la lumière et l’ombre pour créer des visuels modernes. Il peut s’agir du bon design pour une entreprise dont le numérique est le champ d’action (ou dont la marque existe dans un grand nombre de secteurs en ligne).

À LA MAIN : Une nouvelle tendance, ces logos ont l’air d’avoir été dessinés ou tracés à la craie. Cette technique ne fonctionne pas tout à fait pour les entreprises traditionnelles ou technologiques, mais les petites marques qui ont peut-être un produit artisanal peuvent tirer profil de ce style qui évoque quelque chose de sincère et de juste.

MINIMALISTE / MODERNE : Pensez à Apple, une conception simple, mais tout le monde sait ce qu’elle représente. Les styles minimalistes ont le plus d’occasion de s’amélioration et de faire des changements en gardant de la cohérence et sans déstabiliser le client (comme la pomme d’Apple passée d’un arc-en-ciel à un blanc puis noir sans changer de forme).

Et ce n’est qu’une poignée des styles de conception graphique qui ont émergé au cours des 50 dernières années. D’autres sont peut-être apparues au cours de votre phase de recherche. Maintenant que vous savez à qui vous vendez, vous pouvez commencer à rétrécir votre regard vers ceux qui vous conviennent.
Si vous cherchez à établir une marque durable qui plaise à un large public ? Vous devriez plutôt considérer une esthétique de design classique.
Vous essayez de vendre vos produits à des adolescents ou à des jeunes de plus de 20 ans ? Vous seriez peut-être mieux servi en optant pour les dernières tendances en matière de design !

6. TROUVER UN ÉQUILIBRE

Les planches tendance produites par le designer vous ont fait émerger des préférences . Nous avons tous nos logos et campagnes de marque préférés, et il peut être facile d’avoir envie de demander à une agence de communication de les reproduire pour notre propre usage. Bien qu’il soit justifié de s’inspirer d’autres marques, assurez-vous que votre choix ne copie pas quelqu’un d’autre.

Les normes de votre marque doivent être suffisamment uniques pour identifier votre entreprise sans amener quelqu’un à penser à une autre marque, surtout s’il se trouve dans le même secteur commercial. Si vous vendez des antiquités et que tous vos concurrents utilisent des logos vintage « à la main », que pouvez-vous faire pour vous démarquer ? Le designer pourra vous conseiller par exemple d’ aller dans une direction complètement différente (un logo minimaliste pourrait vous distinguer) ou choisir un petit ; mais clé ; différenciateur (ils ont tous des logos noirs, mais vous savez que le violet peut être tout aussi luxueux et est moins souvent utilisé)…

Trouver cet équilibre entre l’inspiration et l’imitation peut être difficile, mais injecter votre propre personnalité dans votre design peut vous aider, vous et vos designers, à créer quelque chose d’unique, de sensible et de durable.

7. DESIGN DU LOGO

Certaines personnes confondent souvent un logo avec une marque, mais ce n’est qu’une étape dans le processus de création de la marque. Toutefois, il serait erroné de sous-estimer le rôle de la conception du logotype. C’est l’élément de base du branding, le symbole le plus important de l’image de marque et le fondement d’une stratégie de marketing efficace permettant sa connexion avec le public cible.

À ce moment, les concepteurs passent à une étape plus artistique – le processus créatif lui-même. Par le biais de diverses expérimentations, ils vous proposent des directions de style et des recherches (souvent faites à la main dans un premier temps). Puis en fonction de vos instructions une piste est choisie et finalisée sur logiciels de PAO, souvent Illustrator (création vectorielle).

Le design de logo joue un grand rôle dans le branding, il est donc essentiel de bien réfléchir, de se poser les bonnes questions et de faire les bons choix dans cette étape et de ne pas chercher à obtenir un résultat trop rapide. Un logo bien pensé vaut la peine d’investir du temps !

8. ÉLÉMENTS VISUELS ET CHARTE GRAPHIQUE

Le design de logo n’est pas la seule représentation visuelle d’une marque. Certes, l’accent principal sera toujours mis sur un logo, mais il y a d’autres éléments qui méritent l’attention, comme la typographie et les « mascottes ».

Les entreprises recherchent souvent les moyens de personnaliser une marque et les designers ont une solution. Les mascottes sont les personnages de design personnalisés créés pour représenter la marque de manière symbolique. Ils peuvent être créés en tant que partie d’un logo ou exister en tant qu’élément de marque individuel. De tels personnages peuvent établir une vraie connexion avec les utilisateurs. Une mascotte sert d’outil de communication et d’interaction avec les utilisateurs, ce qui aide à transmettre le message d’une manière inhabituelle. Les gens commencent à voir une mascotte comme un représentant majeur d’une entreprise. Elle garantit la reconnaissance et la mémorisation d’une marque et attire facilement l’attention des utilisateurs.

Un autre élément visuel responsable de l’identité de la marque est la typographie. De nombreux logos sont uniquement typographiques ou contiennent des polices de caractères (polices de styles), mais la typographie ne s’arrête pas là. Les bannières, les cartes d’affaires, les documents de correspondance qu’une entreprise utilise doivent également comporter des signes d’identité de marque. Les concepteurs créent souvent des polices personnalisées pour que les entreprises soient uniques ! Cependant, ce n’est pas la seule option. Les experts de la typographie peuvent choisir une combinaison de polices qui convient le mieux à une certaine marque. De cette façon, les utilisateurs se souviendront plus facilement d’une marque en raison de sa cohérence dans chaque détail.

Le travail est fait. Le matériel visuel est complet. La dernière tâche du concepteur est de s’assurer que les clients utiliseront tous les actifs correctement. Un guide de style plus souvent appelé charte graphique est un document qui fournit des instructions sur la façon correcte et incorrecte d’utiliser les éléments créés pour la marque. Traditionnellement, une charte graphique comprend l’explication de l’utilisation logo ainsi que la présentation d’une palette de couleurs d’entreprise qui peut être utilisée à différentes fins, mais aussi un guide sur l’utilisation des typographies (contexte, tailles, couleurs…).

9. DÉCLINER SUR DIVERS SUPPORTS

Lorsque le logo est prêt, que la palette de couleurs est choisie et que d’autres éléments visuels sont préparés, il est temps pour le créatif (qu’il soit designer graphiste, directeur artistique, graphiste freelance) de les unir dans un style corporatif harmonieux. En fonction de vos besoins et de vos souhaits, le professionnel sera amené à créer différents outils de communications et supports de communications. Plus votre identité graphie et visuelle sera cohérente et juste et plus la déclinaison sur tous supports sera évidente !

Vous pourrez avoir besoin de décliner votre branding sur des éléments qui vous permettront de vous démarquer tels que les cartes de visites, les documents de correspondances, les flyers et dépliants, les affiches et kakémonos, les éléments textiles, les marquages de véhicules, les lieux physiques (magasins)…

10. DÉCLINER POUR LE NUMÉRIQUE

Les médias numériques devenant de plus en plus répandus, l’image de marque a pris un tout nouveau visage. Votre nom, votre look et votre devise ne figurent plus iniquement sur votre vitrine ou dans une brochure imprimée. Au lieu de cela, vous et les professionnels de l’image avec qui vous travaillez, devrez considérer toute une gamme d’endroits où votre esthétique devra s’adapter, y compris :

– Votre site web (site vitrine ou site e-commerce)
– Profils sur réseaux sociaux
– Annonces en ligne
– Blogs
– Application mobile

Gardez cela à l’esprit lorsque vous choisissez des éléments comme la couleur et les formes. Si les gens passent beaucoup de temps sur votre site web, vous voudrez peut-être envisager des couleurs qui sont un faciles à regarder à l’écran et mettre l’accent sur la lisibilité numérique. Les problèmes de design classiques tels que les espaces blancs et les bords sont encore plus importants lorsque l’on tient compte de la taille et de l’emplacement des bannières des réseaux sociaux. Pensez à l’endroit où votre public interagira avec votre marque en ligne, et comment vous voulez qu’il se sente à chaque fois qu’il interagit. Pour ce type de démarche, il est très important de travailler avec des professionnels du web (web designer, infographistes…) Ce sont eux qui seront le mieux en mesure de vous orienter dans de bonnes directions et de vous accompagner dans la production de contenus.

Collaborer avec des ergonomes ou des UX/UI designer pour développer des applications mobiles peut également être un choix stratégique, car ils sont spécialistes du codage, du design responsive ou encore de l’user expérience. Ils ont bien souvent une parfaite maîtrise des nouveaux outils qui peuvent vous être utiles pour votre stratégie de marque !

11. OBTENIR DES COMMENTAIRES

Que vous soyez à la recherche de conseils sur l’emplacement des polices, les couleurs à choisir ou que vous cherchiez simplement à savoir si votre design est plaisant, cela vaut vraiment la peine de demander conseil à votre entourage. Tout le monde n’est peut-être pas d’accord sur ce que vous avez choisi. Une critique négative ne doit pas signifier que vous devriez tout changer.

Mais si vous demandez à suffisamment de gens (notamment des gens qui sont similaires à votre cible) et que des tendances commencent à apparaître, vous voudrez peut-être prendre du recul et faire les modifications nécessaires !

CONCLUSION

Comme vous pouvez le constater, le branding est un processus complexe. Chaque étape doit être bien pensée, en fonction des besoins du public cible et des objectifs de l’entreprise. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à faire appel à notre agence de communication globale, 107 création afin de travailler sur la valorisation de l’image de votre marque et de créer un branding qui vous ressemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *